• RANDONNÉE, Lenaïg, jeu des acrostiches

     

    RANDONNÉE, Lenaïg, jeu des acrostiches

    Rôder sur des rives

    Arpenter des rues

    Ne pas oublier

    D'emporter de l'eau

    On marche à son rythme

    Ni compétition

    Ni exploit sportif

    Étaler l'effort

    Et aller plus loin

    ***

    Ramper tout d'abord,

    Au ras du sol, oui,

    Nul ne se souvient

    Dur d'être bébé,

    On a oublié

    Nos efforts d'antan

    Nous tenir debout

    Était compliqué,

    Ensuite, marcher !

     

    Lenaïg

    RANDONNÉE, Lenaïg, jeu des acrostiches


    13 commentaires
  •  

    BROUHAHA ! Lenaïg, jeu des acrostiches

    BROUHAHA ! Lenaïg, jeu des acrostiches

    Brouillés, les messages parlés,

    Rue bruissante de plein de sons,

    Organes vocaux en action,

    Une sortie de cinéma !

    Hirondelles à tire d'aile,

    Allant et venant dans le ciel,

    Hauts cris aigus, précis et longs,

    Ajoutent au concert ambiant.

    ***

    Les ados s'inventaient un cluB

    Un lieu caché pour s'amuseR

    Missions secrètes à vélO,

    L'exclu bien sûr était déçU

    Et se moquait en disant : "BaH !

    Rira bien qui dernier rirA,

    Vos aventures c'est nul, pouaH !"

    Exclu, pourquoi ? Trop méchant, vA !

    ***

    Lenaïg

     

    BROUHAHA ! Lenaïg, jeu des acrostiches


    9 commentaires
  • FLEURS DE CACTUS, Victoria, acrostiches

     

    FLEURS DE CACTUS, Victoria, acrostiches

     

    Fièrement, elle brandit son arc

    La squaw sauvage et déterminée

    Elle est déjà prête à combattre

    Une guerre vient d’être déclarée.

    Regardant ses frères, les Pawnees

    Décidée à tout pour les sauver

    Elle enfourche son cheval et galope

    Certaine de sa force, sûre de son courage.

    Apaches, ne vous fiez pas à mon jeune âge

    Contre vous, je vais me confronter

    Terres que vous foulez sans vergogne

    Une à une seront récupérées

    Seule la mort au final, pourra m’arrêter.



    Flora, la jolie panthère, tapie dans les hautes herbeS

    Lorgnait avec insistance, Zébulon, un jeune gnou malvenU

    Elle savourait à l’avance, le festin royal en pensée, atteinT

    Une technique de chasse savante en ferait sa proie sans accroC

    Rien ni personne ne lui résisterait et encore moins cette prise-lA

    Décidée, la féline rampe, l’espoir aussi solide qu’un roC

    Elle louvoieelle prend son temps, elle hume l’air et s’arrêtE

    Confiante, innocente, notre gazelle tourne en ronD

    mille lieues de s’imaginer qu’elle est en dangeR

    Contre toute attente, surgit le reste du troupeaU

    Têtes en avant, et cornes pointées, l’œil acérE

    Une masse énorme s’approche, sa vie ne tenant qu’à un fiL

    Saisie, la panthère se sauve, laissant le jeune inconscient sauF.

     

     

    Victoria


    10 commentaires
  • FLEUR DE CACTUS, Lenaïg, double acrostiche

    FLEUR DE CACTUS, Lenaïg, double acrostiche

     

    Fins et jolis pétaleS

    L'éclat du plus beau crU

    En dessous : du piquanT !

    Un contraste de choC

    Roi de l'ArizonA

    Désert torride et seC

    Et à perte de vuE

    Ce cactus dans l'air chauD

    Apparaît haut et fieR

    Ciel immensément bleU

    Terrassante lumièrE

    Unique eau vient du soL

    Subitement j'ai soiF

     

    Lenaïg

    FLEUR DE CACTUS, Lenaïg, double acrostiche

     

    Et les acrostiches d'Eliane sur Overblog : clic ! 


    8 commentaires
  • ILLUMINATIONS, Victoria, jeu des acrostiches

    ILLUMINATIONS, Victoria, jeu des acrostiches

    Il traverse sur le fil

    L’acrobate virtuose

    Le public émerveillé

    Uni par un même émoi

    Marche en symbiose.

    Il amuse la foule

    Nicolas le clown

    Attirant les enfants

    Trépignants de joie.

    Il éblouit l’auditoire

    Oscar le magicien

    Nul ne comprend

    Ses tours époustouflants.

    ILLUMINATIONS, Victoria, jeu des acrostiches

     

    Il était un petit crapaud

    Laid à effrayer un corbeau.

    Les chouettes dans la forêt

    Ululaient quand il passait

    Maudissant ce batracien

    Informe et béotien.

    Narcisse, le lutin des bois

    Alerté par ces méfaits

    Tenta de l’assister.

    Il le transforma soudain

    Officiellement en daim.

    Naguère, ceux qui le méprisaient

    S’extasient désormais sur sa beauté.

     

    Victoria

     

    Note de Lenaïg :

    Ces deux très jolis acrostiches viennent en complément d'un acrostiche double également de Victoria que l'on peut découvrir sur Overblog : 

    clic !

    Et pour lire ceux d'Éliane et les miens, rendez-vous sur Overblog aussi.

    La première illustration est Le cirque de Marc Chagall.


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique