• Le brouillard, les haïkus de Mona

     

     

     

     

     

     

     

    Le brouillard, les haïkus de Mona

     

     

     

    Brume sur le loch
    Mille formes se dessinent
    Nessie,est ce toi?

    Dans les Monts d"Arrée
    Le brouillard épais s'étend
    Efface l'espace.

    L'Ankou m'a fait signe
    sa charrette grince dans la brume
    Tarde, tarde un peu!

    L'oeil du photographe
    Discerne le pont,la beauté
    Là au "fil de l'air"

    Les pigeons se tassent
    Il ne leur reste qu'un seul fil
    Pour qu'ils se délassent...

    Mona

    Le brouillard, les haïkus de Mona

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Photos :

    http://www.lci.fr/insolite/des-scientifiques-trouvent-le-monstre-du-loch-ness-mais-pas-celui-quils-cherchaient-1508213.html

    Michel Thibault


    5 commentaires
  • Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

    Au tout début, très difficile,
    Rien ne venait, sauf : rime en beau !
    C'était navrant, bien trop facile,
    Hélas pensai-je, c'est le fiasco !
    A court d'idées, point d'historiette,
    Malédiction, double zéro,
    Bouh, shame on me ! Coeur pas en fête ...
    Ah, aujourd'hui, j'ai mon héros !
    Un grand éclair, et du tonnerre,
    Diplodocus, coléoptère !

    Ah, c'est bien sûr, rien de nouveau,
    Rien mais pourtant, merci, ma muse !
    Comment ? dit-on, un alcoolo ?
    Haddock, que c'est ! Que je m'amuse,
    Il boit beaucoup, mais pour de faux,
    Brest, connaît-il ? Oui, son tonnerre !
    Alors, c'est lui, très rigolo,
    L'injure absurde, tout pour me plaire,
    Doryphore, zouave ou cachalot !

    Lenaïg

    Ouf, évité le personnage laid ou beau, rien du genre à la Mirabeau ! Voici Haddock acrostiché pour la Récré, maîtresse Jill ! Parce que cela m'est venu pendant mon repas de midi : Archambaud, c'est Archibald en anglais, je suis heureuse d'avoir vérifié que point ne me trompais ! le même prénom, d'origine germanique, nous dit le moteur de recherche. A ma connaissance, le Capitaine Haddock n'a jamais mentionné d'ancêtres britanniques dans sa famille, alors qu'en revanche on connaît bien le chevalier François de Hadoque, corsaire du Roy Louis XIV ... Un mystère dans la généalogie post-louis-quatorzième du capitaine, qui laisse ... long cours à l'imagination ! De plus, il doit être de nationalité belge, comme Tintin, dont il est le solide et fidèle compagnon.

    Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill




     

     

     

    Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill


    15 commentaires
  • Voici trois interprétations de "Feeling good" : la plus récente, celle de Muse, que m'avait fait connaître une ancienne collègue, californienne, du temps de mon travail en entreprise et avec qui j'avais établi des liens assez forts. Ah, Shana, elle s'était mariée, j'ai encore les belles photos de son mariage et maintenant, difficile de retrouver sa trace (mais pas impossible, sans doute). Ensuite celle de Nina Simone (malheureusement, il faut subir la pub avant), enfin celle de Michael Bublé.

    Les paroles semblent simples, pour moi elles trouvent toute leur puissance dans l'interprétation chantée et la musique. Un hymne à la vie, à un nouveau départ, tandis que papillons et libellules dansent dans le soleil ! De l'angoisse et de la douleur, pourtant, dans les voix et dans les notes et accords, c'est le passé qui essaie encore de peser parce que la vie n'a pas été facile (celle de Nina Simone, par exemple). Les plus poignants sont le groupe Muse et Nina Simone, qui a inauguré la chanson. Michael Bublé reste plus léger, mais il adresse les paroles à sa future femme dans le public.

    C'est ce que je devrais me chanter chaque matin, quand un jour nouveau se lève ...

    Lenaïg

    PS : bon, tant mieux, au fond, il faut cliquer pour écouter Nina Simone et on l'a directement. Eh ben, non, "ils" tiennent à leurs pubs ! J'ai réessayé et je me suis coltiné la pub, une nouvelle à chaque fois ...


    13 commentaires
  • La super Lune - Mona

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Toujours dans la lune
    Tu n'écoutes pas
    Je parle pour des prunes
    Es tu vraiment là?

    Mais tu parles trop
    Et la lune brille
    Elle éteint tes mots
    De sa faucille...

    LUNE, lunatique
    Fantasmagorique
    Là tu tombes à pic!

    Mona

    ***

    http://www.cybersoleil.com/national/2016/11/11/trois-choses-a-savoir-sur-la-super-lune-du-14-novembre.html


    11 commentaires
  • Prénom : Babette - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Babette s'en va-t-en guerre est un film français réalisé par Christian-Jaque et sorti en 1959.

    En 1941 une jeune provinciale française est à Londres où le lieutenant Gérard de Crécy la fait engager comme femme de ménage au Quartier Général de la France libre. Le major Fitzpatrick, officier de renseignement britannique, remarque son étrange ressemblance avec Hilda, l'ex-maîtresse du responsable allemand du débarquement en Angleterre, le général von Arenberg. Après un entraînement intensif, elle est parachutée en France avec Gérard afin d'enlever le général.

    Après de multiples aventures, elle se fait engager par Schulz, chef de la Gestapo pour surveiller Arenberg.
    ***

    Coucou, maîtresse Jill, j'ai eu ce titre dans la tête en découvrant le prénom de la semaine, alors comme j'avais beaucoup oublié, je suis allée me rafraîchir la mémoire ! Maintenant, je ne sais pas si ma Babette de ce jour ressemble à Brigitte Bardot, ce que je sais c'est qu'il faut la chercher dans mes mots et en chanson, sur l'air de Malbrouk s'en va-t-en guerre ! Je ne souhaite pas terminer ma chanson, qui n'a pas la triste fin de la chanson d'origine, je souhaite bon vent à ma Babette.

    Babette s'en va-t-en guerre
    Miroton miroton mirontaine

    Contre la haine, la misère,
    Ne sait quand reviendra ...
    Sans armes, mais très volontaire
    Miroton miroton mirontaine

    Sa colère est salutaire
    Et ne la quitte pas !

    Sans faire croiser le fer,
    Il faut repousser l'enfer !
    En mission humanitaire,
    Babette est une infirmière

    Qui n'aime pas les frontières
    Car tous les hommes sont frères
    Aux quatre coins de la Terre
    Mais certains n'en ont que faire ...

    Lenaïg

    Participation de Marie Louve sur Overblog : clic !


    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires