• L--ne de l-Odet edited
    L'âne du bord de l'Odet - Photo : l'Ours Castor.

    Encore un jeu, me direz-vous, si vous me lisez (car, en dépit de ce que vous verrez écrit à la fin de mon premier petit texte, je suis contente si on me lit et encore plus si on répond, réplique, rétorque et si on se met à jouer aussi).

    Je vous explique un peu, si vous ne voulez pas trop vous creuser les méninges, ou si vous êtes fatigués, ce qui peut arriver en ce début d'année, où certains ont festoyé et trouvent très dur la reprise :

    Dans le premier texte, je me suis imposé la contrainte de n'utiliser que des mots de trois lettres maximum.

    Dans le deuxième, j'ai essayé de trouver des mots d'au moins quatre syllabes (mis à part les articles ou pronoms et mots de liaison). Je me doute qu'on peut faire beaucoup mieux, j'ai lu un texte de Slévich qui utilisait des mots interminables, impressionnants et … parfois inconnus de moi (mais où est donc passé le poète baudelairien ces temps-ci ?).


    ***

    Le jeu, sel de la vie ?

    Le coq

    Il est tôt. A-t-on ouï le cri du coq ? Moi, oui. Mon ami, lui, au lit, n'a pas mu un cil.

    L'été

    On vit sur une île. On a un pré, un pin, un âne, une oie et … le coq ! Sur la mer, il y a un spi qui va cap au sud.

    Le gel

    L'été a fui, le gel est là ; le feu est bon pour nos os un peu las.

    Zen ?

    Un bol de riz, du thé, on est zen. Du far ? Ma foi …

    Le jeu !

    Est-ce que la vie a une fin ? Ai-je une âme ? J'ai lu et je ne l'ai pas su … Le jeu est sûr, c'est le sel de ma vie. Si nul ne me lit, pas d'ire, je ris !


    ***

    Les improbables et utopiques résolutions

    En anticipant des mugissements de diplodocus effarouchés ou d'hippopotames patibulaires, voire verbalisateurs, pour contrecarrer des sinuosités malintentionnées et manipulatrices, pour oblitérer les ahurissantes billevesées ou divagations d'affabulateurs hypocondriaques, je m'organise et je relativise, sans la procrastination involontaire d'un hermaphrodite gastéropode gélatineux, ni mélancolie.

    Je ne vitupèrerai pas, ne vocifèrerai pas et ne m'époumonerai pas non plus.

    Je ne me gargariserai pas de rodomontades, avec forfanterie.

    Je batifolerai dans les gamineries, je m'emberlificoterai dans des balbutiements effilochés, je crapahuterai sur des élucubrations encalminées mais aventureuses, m'accompagnant à l'harmonica.

    Je me carapaterai en hélicoptère, loin des horodateurs, je subodorerai d'aphrodisiaques tonalités et d'hallucinantes circonférences, des stroboscopes à la luminosité cautérisante, j'initialiserai des festivités, loin des agglomérations tentaculaires et tarabiscotées, j'inventerai des individus hurluberlus, non robotisés, qui me ravigoteront par leur originalité.

    ***

    Lenaïg


    4 commentaires
  •  Le Dolard de Victoria ? C'est par là : clic !

     

    DOLARD, Victoria et Lenaïg pour la Cour de récré chez Jill

    Le groupe nantais Dolly - miss-dolly-skyrock.com

    Dolly sonnerait plus joli

    Oui, chez moi c'est une fille

    Les recherches me l'ont dit

    Alors ma Dolard est rockeuse

    Ressemble-t-elle à la chanteuse

    Du groupe aujourd'hui disparu ?

     

    Lenaïg

    Coucou maîtresse Jill, je voulais être là aussi et comme j'ai lu sur le net que Dolard est un vieux prénom québécois plutôt donné à des filles, j'ai pris pour modèle la chanteuse du groupe Dolly, éteint à la mort de l'un de ses membres, une chanson des années 90 mais qui ne déparerait pas du tout de nos jours, portée par une voix acidulée distillant un charme mystérieux voire sulfureux. Quel est donc ce mal qui conduit notre Dolly à ne pas être sage ? Un mal si poétiquement décrit que l'on ne souhaite pas qu'il fasse des ravages. 

    Le mal est entré
    Meilleur ennemi
    Il sait m'abandonner
    Me ramener près de lui
    Je ne veux pas rester sage
    J'aime le souffre et l'envie
    Abuser de mon âge
    Je ne veux pas rester sage
    Le mal est ma lueur
    Son ombre est ma couleur
    Le mal est ma lueur
    Mon parfum son odeur
    Prends ton mal en douceur
    Le mal est entré
    Et je sais qu'il détruit
    Qu'il pourrait me faire crever
    Que reste-t-il ici?
    Je ne veux pas rester sage
    J'aime le souffre et l'envie
    Abuser de mon âge
    Je ne veux pas rester sage
    Le mal est ma lueur
    Son ombre est ma couleur
    Le mal est ma lueur
    Mon parfum son odeur
    Prend ton mal en douceur
    Prend ton mal en douceur
    Prend ton mal en douceur
    Le mal est entré
    Meilleur ennemi
    Il…









    Source : Musixmatch

     

    https://www.youtube.com/watch?v=M-4UjCItiTQ

     

     

    DOLARD, Victoria et Lenaïg pour la Cour de récré chez Jill

     http://jill-bill.eklablog.com/dolard-avant-tout-a207749514

     


    9 commentaires
  • Bonjour par ici !

    RV sur overblog pour découvrir nos Circé :

    Victoria : clic !

    Lenaïg : clic !

    Ceci est une page de liaison, toujours pour les zamis qui entrent sur les blogs par facebook (rappel : un acte malveillant a interdit la liaison directe entre facebook et Le blog de Lenaïg sur overblog).

    Gros zibous les zamis et aussi à Eliane qui nous lit peut-être encore même si elle n'écrit plus.

    Le prénom Circé, Victoria et Lenaïg pour la Cour de récré chez Jill

    Circé offrant la coupe à Ulysse, John William Waterhouse

    Le prénom Circé, Victoria et Lenaïg pour la Cour de récré chez Jill

    istockphoto.com

    Le prénom Circé, Victoria et Lenaïg pour la Cour de récré chez Jill

    http://jill-bill.eklablog.com/circe-tussaud-a207749412


    votre commentaire
  • EUCHER, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    nosamieslesbêtes.fr

     

    Eucher, tu vas finir par prendre cher

    Une fois, ça va, deux fois, bonjour les dégâts

    Ce n’est plus possible de te laisser seul

    Habitue-toi à respecter celle qui t’offre tes repas

    Encore un meuble endommagé, un coussin déchiré

    Rien ici ne te résiste, c’est le branle-bas de combat



    Eucher, nom d’un chien, qu’as-tu fait dans le jardin !

    Une à une tu as déterré les plantations

    Carottes et radis gisent sous le balcon

    Haricots et salades dans l’allée se baladent

    Et courgettes et poivrons agonisent sur le gazon

    Régulièrement, tu te transformes en tornade



    Eucher, inutile de prendre cet air de martyr

    Un regard misérable et un sourire tristounet

    Cela ne suffira pas à te faire pardonner

    Habilement, tu tentes de m’embabouiner

    Et bien sûr, cela marche à chaque fois

    Racaille, tu seras toujours mon toutou adoré

     

    Victoria

    EUCHER, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    occi-dog.fr

     

    EUCHER, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    http://jill-bill.eklablog.com/


    20 commentaires
  • GLORIETTE, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    French Cancan - Image cueillie sur Pinterest

     

    Gloriette aime faire la fête

    La nénette aime bouger ses gambettes

    On l’aperçoit tous les samedis à la guinguette

    Rêvant de devenir étoile d’un cabaret

    Impulsivement, un jour, elle prit son baluchon

    Et s’envola vers la capitale, se faire un nom

    Tarabustée par le rêve d’endosser des froufrous

    Têtue, elle navigua du Lido au Grazy Horse

    En passant du Paradis Latin à chez Michou



    Gloriette trouva son bonheur au Moulin Rouge
    Le French Cancan fut une révélation
    On applaudit aussitôt ses prouesses
    Rapidement le Tout-Paris lui fit une ovation
    Incrédule devant sa mitraillette ou saute-mouton
    Elle fut surnommée Gloria pattes en l’air
    Tant son port d’arme frôlait la perfection
    Tous tombaient en pâmoison au moment où
    Elle marquait le final en dévoilant son derrière

     

    Gloriette rencontra Valentin le désossé
    Le danseur contorsionniste à son apogée
    On raconte que tout deux enflammèrent la piste
    Réunis sur la scène par leur passion
    Ils furent immortalisés par Toulouse-Lautrec
    Emblématique peintre impressionniste
    Toute ressemblance avec la réalité serait fortuite
    Tant pis, il va falloir faire avec
    Et tenter d’apprécier ces petites digressions

     

    Victoria

    ………………………………………………………………………



    •  Les principales figures du French Cancan aux noms imagés, s’appellent « port d'arme », « mitraillette », « assaut », « pas de charge », « saute-mouton » ou encore « petits chiens » …

    • Valentin le désossé a existé mais dansait avec la Goulue

    • Nini Pattes en l’air a existé aussi mais pas Gloria Pattes en l’air

    GLORIETTE, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    French Cancan - Image cueillie sur facebook

    Maîtresse Jill, notre chère amie Eliane pense qu'elle n'écrira plus, trop fatiguée mais elle nous lit toujours avec plaisir. Et, qui sait ? L'inspiration est un phénomène très mystérieux, peut-être lui reviendra-t-elle ! Quant à moi, vrai qu'elle joue les Arlésiennes aussi en ce moment, alors mes chiens limiers ont fait le forcing pour me faire découvrir la petite maison de Gaston, qui se trouve sur overblog : clic !

     

    GLORIETTE, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    http://jill-bill.eklablog.com/gloriette-la-pas-serieuse-a207749308

     


    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires