• Pom pom pom Quimper ! Mona et les ponts en haïkus et photo

     

     

     

     

     

    Pom pom pom Quimper ! Mona et les ponts en haïkus et photo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Si fleuries l'été
    passerelles de L'Odet
    couleurs éclatantes
    ***

    Décorées l'hiver
    lumières clignotantes
    magie de Noël 
    ***

    Mona


    12 commentaires
  • Nos gâteaux, les haïkus de Mona

     

    Nos gâteaux, les haïkus de Mona


    A Yves la crème
    la génoise pour Mona
    Tous deux, décorons !

    Nos gâteaux, les haïkus de Mona


    Hérisson gourmand
    Marie-Claire bien amusée
    Rire des enfants

    (photos de nos oeuvres)

    Mona


    8 commentaires
  • Pendant l'occupation
    Difficile de faire un repas
    Grand mère se débrouillait.

    Alors tout manquait
    Pour accommoder les restes
    Recettes se partageaient

    Maman le disait
    La nourriture,c'est sacré
    On ne jette rien

    Cuisine interdite
    Les filles ne peuvent approcher
    C'est son domaine à elle!

    Pas de privations
    Quand l'appétit va,tout va!
    Mère nourricière.

    Ma soeur Marie-Claire
    Ado, s'est inscrite à des cours
    Nourricière aussi

    Mona

    Photo : http://concours-history.com/v259/index.php?option=com_flexicontent&view=item&id=235:quatre-ans-de-lhistoire-de-paris-loccupation&Itemid=39


    10 commentaires
  • Les animaux de compagnie, les haïkus de Mona

    Les animaux de compagnie, les haïkus de Mona

    A ma regrettée Moka


    Saute sur la poignée
    Rate, recommence,encore,encore
    Et la porte s'ouvre.

    Saute sur mon lit
    Avance et je sens son poids
    Elle ronronne

    Se glisse sous mon drap
    Se hisse sur mon ventre chaud
    S'y installe en rond.


    Je somnole,béate
    N'ose bouger, elle est si douce
    Ce ronron me berce


    Puis là je sursaute
    Elle ouvre,ferme ses griffes dures
    Les enfonce dans ma peau

     

    Mona

    Image :
    de Marye Maison sur Pinterest
    https://fr.pinterest.com/pin/532058143461185938/

    Et photo de Mona : Mojo et Moka

    Les animaux de compagnie, les haïkus de Mona


    15 commentaires
  • Prune la chasseresse, Mona en annexe de la Cour de récré chez Jill

    Prune la chasseresse ne décolérait pas. Une bête gigantesque, poilue, aux dents acérées avait succombé sous son épieu, et elle ramenait assez de viande pour quelques jours à la tribu. Mais voilà, une autre plus petite avait surgi par derrière, alors qu’elle poussait son hurlement de victoire, et déchiré sa tunique de fourrure juste au niveau de la fesse gauche, emportant un peu de sa chair avant de fuir… Pruno était venu l’aider, mais le mal était fait. Un homme devrait la lui recoudre vite car son postérieur rebondi allait attirer la convoitise de tous les jeunes mâles, et non, elle n’était pas d’humeur à leur céder ! Et le vieux chamane allait lui appliquer des plantes brûlantes en la reluquant trop.

    Elle était belle, Prune, trapue, les cheveux relevés et piquées de petits os pour ne pas s’accrocher aux branches, les dents presque intactes, et les yeux enfoncés et vifs sous ses sourcils broussailleux.

    Elle fit signe à la vieille Prunelle de la suivre et elles se dirigèrent vers la cavité peu profonde où le chamane peignait comme d’habitude pendant que tous les autres s’activaient autour du feu, dépeçant les animaux, travaillant le cuir, cuisinant, taillant les os ou la pierre… Le petit Pruni avait fabriqué un instrument et produisait des notes mélodieuses, qui la firent sourire.

    Elle observa les peintures du chamane, et reconnut sans peine son gibier, qui paraissait encore en vie ! Il peignait pour apaiser l’âme de leur future nourriture. Puis elle sursauta. Il n’avait PAS peint la petite bête qui l’avait blessée et humiliée. Tout était de sa faute, donc !

    Elle ramassa un gourdin et lui en asséna un grand coup sur la tête. Il appuya contre la paroi ses mains pleines de peinture avant de s’effondrer.

    • J’y suis allée un peu trop fort, se dit Prune, désolée.

    • Tu peux dire ça, grogna Pruno.

    Il alerta la tribu.

    • On le mange aussi, demanda Prunar.

    • Non, il est trop sec et n’avait pas assez de qualités à nous transmettre. Il servira d’appât dans un piège.

    • En attendant, festoyons !

    Ils se regroupèrent autour du feu. Prune, la fesse endolorie, resta debout mais reçut le meilleur morceau de viande car elle avait bien chassé.



    Cette histoire se passait à Lascaux, il y a 17000 ans environ…

     

     

    Mona

     

    Illustrations : à part la représentation d'une néandertalienne cueillie sur le net, les photos sont de Mona, souvenirs d'une expo consacrée à l'Homme de Néandertal, au port de commerce sous chapiteau à Brest en 2006.

    Note de Lenaïg

    Prune la chasseresse, Mona en annexe de la Cour de récré chez Jill

    Prune la chasseresse, Mona en annexe de la Cour de récré chez Jill

    Prune la chasseresse, Mona en annexe de la Cour de récré chez Jill


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique