• Bonjour !

     

    Eh oui, bras cassé, et le droit tant qu'à faire !

     

    Gros zibous à tous

     

    Lenaïg

     

     

     

     


    11 commentaires
  • THECLE, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

     

    Thècle, avec un prénom pareil, tu dois assurer

    Habilité à te sortir de toutes les difficultés

    Et à combattre tout ce qui pourrait t’entraver

    Connais-tu la vie de la sainte qui le portait

    La jeune martyre échappa au bûcher

    En effet le feu l’entoura sans la toucher



    Puis, un nuage tomba en pluie et l’éteigniT

    Alors à l’amphithéâtre, elle fut amenée, woH

    Afin d’être dévorée par une lionne affaméE

    Cette dernière lui lécha les pieds et ne montra aucun croC

    Un ours et un lion furent lâchés, cela leur fut fataL

    La lionne les dépeça après une lutte acharnéE



    Thècle fut jetée dans une fosse à serpents, aussitôT

    Hélas, les reptiles, furent consumés par des flammes, baH

    Enfin, elle fut attachée à des taureaux pour être écarteléE

    Ces liens se brisèrent et elle s’en sortit sans un choC

    Le prénom porte bonheur et te conduira à ton idéaL

    Eh bien, fonce, ton avenir devant toi se dessinE

     

    Victoria

     

    jill bill - (eklablog.com)

    THECLE, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

     


    25 commentaires
  •  

    BRUNIN, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

    Alceste, Le petit Nicolas, photo du film - telegramme.fr

     

    Brunin a un long tarin, de larges mains et un gros popotin

    Réjouissant ses camarades par son humour et son entrain

    Unis par une franche rigolade devant ses facéties

    Nul n’égale sa bonne humeur et son amour de la vie

    Il passe son temps à égayer la cour de récréation

    Négligeant de travailler ses devoirs et ses leçons



    Brunin a une particularité qui étonne son fancluB

    Grace à son odorat développé il peut repéreR 

    Et nommer n’importe quel arôme : œillet barbU 

    Seringat, jasmin, curry, estragon, vanille, romariN

    Tout le monde s’émerveille devant ce don inouI

    Qui, il l’ignore encore sera le moteur de son destiN



    Brunin a su utiliser son talent pour choisir son joB

    Recruté par un maître de chai, il a pu révéleR

    Une à une ses aptitudes pour choisir un grand crU

    Nabuchodonosor, namuroise ou verre de viN

    Il observe, hume et goûte en œnologue avertI

    Ninja warrior sacré du Pommard ou du Saint-JulieN


    Victoria

     

    BRUNIN, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

     Oenologue - franceinter.fr

     

     Mon pauv' Brunin va... - jill bill (eklablog.com)

    BRUNIN, Victoria pour la Cour de récré chez Jill

     


    19 commentaires
  •  

    Quand dans le noir il y a de l'espoir, Victoria, Lenaïg, haïkus

     

    Attirés par les miettes

    Les corbeaux atterrissent

    Rafler la mise



    Moelleuse et garnie

    De chocolat et griottes

    La Forêt Noire



    Odorant et chaud

    Il parfume le matin

    Le mug de café

     

    Chasseur nocturne

    Ses yeux verts étincellent

    Les souris figées



    Fragrance variée

    D’une Petite Robe Noire

    Les sens en éveil

     

    Victoria

     

    Quand dans le noir il y a de l'espoir, Victoria, Lenaïg, haïkus

    L'oeil noir de Bizet,

    Hergé s'en est amusé,

    dans L'oreille cassée !

     

    Du noir sautillant :

    Charlot, Laurel et Hardy,

    du noir qui fait rire !

     

    Lenaïg

     

    Quand dans le noir il y a de l'espoir, Victoria, Lenaïg, haïkus


    10 commentaires
  •  

    Quand dans le noir il y a de l'espoir - Lenaïg, thème de haïkus

     

    Deux corneilles dansent
    en arabesques joyeuses

    dans un ciel tout bleu

    pas de vol noir de corbeaux
    pas de menace dans l'air

    Lenaïg

    qui propose ce thème d'un noir porteur d'espoir ! A poster entre vendredi 15 octobre et vendredi 22. 

    Le principe du haïku, quand on débute du moins, c'est d'écrire trois lignes, une de 5 syllabes, une de 7 et une de 5 à nouveau. Le haïku simple ne comporte pas de jugement, pas de critique, juste de la contemplation, des sensations, des impressions, à sublimer par un joli choix de mots. Ce doit être une capture de l'instant présent (même écrit après, on doit faire comme si !). Souvent, ce haïku simple évoque la saison en cours.

    Quand on se sent bien à l'aise dans le genre, on peut s'éloigner de cette règle de base, moi je ne l'ai pas encore fait.

    Un haïku peut devenir un tanka : on ajoute alors deux lignes de 7 syllabes chacune, c'est mon cas ici.

    Le vol noir des corbeaux, c'est celui du Chant des partisans.

     

    Quand dans le noir il y a de l'espoir - Lenaïg, thème de haïkus

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique