• Ouverture du Salon de Tonton ! - Tous égaux ? - Tonton Ric

    liberte-egalite-fraternite-la-poste-grand

     

     

     

     

     

    TOUS EGAUX ?

     

             En politique, et plus particulièrement ces derniers temps, avec les élections présidentielles qui approchent à grand pas, il est une question qui revient depuis le début du XXème. Siècle. Une lutte, un combat, plutôt qu’une question, d’ailleurs, qui concerne l’égalité des classes.

             Avant même la naissance de ce débat politique, certains puissants se souciaient déjà d’une certaine « humanité » souvent à la suite de guerres… D’abord on tue, puis on reconstruit au lieu d’asservir et d’anéantir. On ne parlera vraiment de génocide qu’avec la naissance du christianisme (je vous renvoie à vos livres d’Histoire…).

             Au cours de l’histoire, les conflits, qu’il s’agisse de guerres ou de soulèvements populaires, ont souvent été une réaction à des traitements inhumains et à l’injustice. Le Cylindre de Cyrus[i], rédigé en 539 avant Jésus-Christ par Cyrus le Grand de l’Empire achéménide de Perse (ancien Iran) après sa conquête de Babylone, est souvent considéré comme le premier document des droits de l’homme. Quant au Pacte des vertueux (Hilf-al-fudul) conclus entre tribus arabes vers 590 après Jésus-Christ, il est considéré comme l'une des premières alliances pour les droits de l’homme.

             La Déclaration anglaise des droits de 1689, rédigée à la suite des guerres civiles survenues dans le pays, a été le résultat de l’aspiration du peuple à la démocratie. Un siècle plus tard exactement, la révolution française donna lieu à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui proclamait l’égalité universelle, et reste, à mon humble avis, le vecteur primordial de notre évolution sociale et sociétale, tout au moins en ce qui concerne la France.

             Après la Deuxième Guerre mondiale et la création de l’Organisation des Nations Unies, la  communauté internationale jura de ne plus jamais laisser se produire des atrocités comme celles commises pendant ce conflit.  Les dirigeants du monde entier décidèrent de renforcer la Charte des Nations Unies par une feuille de route garantissant les droits de chaque personne, en tout lieu et en tout temps. (Réf. ‘’site del’ONU’’).

             Voilà clos le préambule de mon thème d’aujourd’hui.

     

             Pour introduire vraiment mon sujet, il me parait nécessaire de redire encore que l’Homme, je précise pour certains, Homme en tant qu’Humain, ce qui inclus donc la Femme, évidemment, est une espèce animale intelligente sexuée.

             Hors, dans le règne animal, il est une évidence que la femelle est dépendante du mâle qui, en général, lui procure nourriture et protection en contrepartie d’assurer sa descendance, et ainsi faire perdurer l’espèce, et mieux encore, par la sélection naturelle, préserver, voire améliorer les caractéristiques de l’individu, notamment la force, la vitalité, tout ce qui est indispensable, une fois encore, à la pérennité de son espèce. Rituel de séduction, accouplement, reproduction, rituel nourricier et protecteur… Ici point d’intelligence, simplement un instinct animal, qui distingue l’animal primitif de l’humain évolué.

             Certains scientifiques, certains philosophes, attribuent à d’autres espèces animales le statut d’Intelligent (éléphants, certains singes, dauphins, et même parfois le chien) au seul fait qu’ils la définissent en partie comme « capacité de choix ». Ainsi, le simple fait de pouvoir choisir d’accomplir un acte plutôt qu’un autre pourrait être perçu comme preuve d’intelligence… J’avoue que pour ma part, je ne pense pas vraiment que l’on puisse tenir compte de ce facteur, dans la mesure où le choix peut aussi être une marque d’instinct, développé, peut-être, mais malgré tout d’instinct.

             Pour d’autres, se reconnaitre dans un miroir est une preuve d’intelligence… J’avoue ne pas trop savoir quoi dire à ce sujet, dans la mesure où des millions d’Hommes se regardent dans leur miroir chaque matin, et même pour beaucoup plusieurs fois par jour, et que cela ne les rend pas spécialement intelligents.

             La définition à laquelle j’adhère, en ce qui concerne l’intelligence, est la faculté qu’a une espèce, parfois seulement un individu distinct sans que son espèce dans sa globalité soit engagée, faculté, donc, d’apprendre et de reproduire de façon volontaire et impromptue. Ainsi se distingue la quasi totalité de la population humaine. Sont concernés également quelques rares spécimens d’autres espèces, ce qui ne rend pas ces espèces spécifiquement intelligentes.

     

    TOUS EGAUX

     

             Chez l’homme comme chez les autres animaux, la génétique, on s’en doute, tient une place primordiale dans l’évolution.

             Les rituels ancestraux d’accouplement qui n’autorisaient que les plus forts et les mieux portants de l’espèce à se reproduire ont traversé des millénaires pour le règne animal. Mais qu’en est-il pour l’homme ?

             Depuis les débuts de l’Histoire jusqu’à la fin du XIXème siècle environ, en France, mais aujourd’hui encore dans certaines (larges) parties du continent africain, les mariages étaient « arrangés », organisés par les familles, souvent riches ou possédantes, dans le seul but de voir s’agrandir des fortunes ou des territoires. Ainsi, les dirigeants de tous poils mariaient leur progéniture, sans souci, d’ailleurs, de cousinage, de consanguinité (puisque les unions incestueuses avaient et ont encore, dans de rares contrées, cours), ce qui donnait des descendances parfois désastreuses, tant sur le plan morphologique que psychique.

             Aujourd’hui, si les mœurs ont changés, si des lois ont été instaurées interdisant ces mariages, ces unions consanguines, si la liberté des jeunes filles, des femmes en général, de choisir leur partenaire, parfois plusieurs, est aujourd’hui acquise sur la presque totalité de la planète, il n’en reste pas moins que le temps où le critère principal de ce choix d’union était basé sur la reproduction de notre espèce afin d’en assurer la pérennité est totalement révolu.

     

    CROISSEZ ET MULTIPLIEZ !...

     

             Oui, le mot d’ordre de l’humanité était celui commun à toutes les autres espèces vivantes… Croissez et multipliez… Plus une espèce se reproduit, plus elle a de chance de conquérir l’espace vital dans lequel elle évolue.

             Pour cela, avouons que l’Homme est une machine extraordinaire… Un temps de gestation relativement court, une faculté unique d’utiliser des outils, de transmettre ses connaissances, et donc, de les parfaire, un pouvoir de création, d’invention, et surtout, la faculté de comprendre les choses, de les analyser.

             Souvenons-nous des premiers guérisseurs. Les primates et autres espèces connaissent par instinct les effets de certaines plantes ; les hommes ont compris à force d’analyses, d’essais, COMMENT elles agissent. Et tout naturellement, pourrait-on dire, l’homme s’est penché sur son propre corps, a commencé à regarder ce qu’il se passe sous la peau… Les premiers écorchés apparaissent, et l’on découvre petit à petit le fonctionnement du système sanguin, puis des organes… on ouvre, on dissèque, on enlève, on répare… et aujourd’hui, on greffe des organes, on est bientôt capable par d’autres moyens de redonner la faculté de se mouvoir à des paralysés… L’intelligence a rempli son office. Nous sommes aujourd’hui 6 milliards sur la terre, dont environ les 2/3 meurent de faim et/ou de soif…

             Oui, l’homme est une formidable machine à se reproduire, mais aussi une horrible bête qui saccage absolument tout sur son passage. Destruction d’autres espèces, destruction de l’habitat, destruction massive des océans, destruction de la couche d’ozone (même si la simple évolution terrestre y contribue aussi pour beaucoup). Mais les gaz à effet de serre, les plastiques et autres saletés (j’allais dire merdes… oups !) disséminés aux quatre coins de nos campagnes, de nos forêts, de nos étendues d’eau et qu’ingurgitent les dauphins, les tortues marines… Mais les nitrates et autres engrais, pesticides et consorts…

             Croissez et multipliez… Mais pas trop. La terre n’en peut plus. Imaginez peut-être pour sourire comme je viens de le faire à l’instant, 6 milliards d’individus qui défèquent au moins une fois par jour en même temps… C’est franchement la merde, non ?

             Croissez et multipliez… STOOOOP !

             Pas comme ça… Intelligemment.

             Oui, je suis pour la sélection naturelle. Oui, je suis pour la loi du plus fort.

             Dans les temps antiques, on éliminait les enfants difformes, on laissait les prématurés pour mort s (de nombreux incestes en ce temps), on épargnait peut-être les malades mentaux parce qu’on les croyait envoyés par les dieux pour distraire les gouvernants… Je n’invente rien…

     

     

    Tonton Ric

     

     

    A venir, aujourd'hui aussi, la suite et fin de l'essai, comportant les notes.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Mars 2012 à 10:00
    Lenaïg Boudig

    Bonjour Tonton Ric, une première mise en page comme j'ai pu ! J'ai dû scanner l'article que tu m'as envoyé, car je n'arrivais pas à le poster en direct sur la page du blog, j'obtenais un texte très dense, sans séparation entre les mots et la mention d'OB que le texte était trop long chaque fois que j'essayais de valider.

    Ceci n'est qu'une remarque technique et l'occasion de saluer ton entrée sur notre blog ! Ensuite, place à la réflexion et à la philosophie. Je reviendrai, bien sûr, et j'espère que d'autres lecteurs viendront engager la discussion. Je te remercie de l'idée de ce salon, youpi !

    2
    Mardi 20 Mars 2012 à 10:03
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour Tonton Ric... de toute la création l'homme est une "machine" formidable... avec ses qualités et ses défauts dont il n'a pas tjs conscience... involontaire, volontaire... 6 millards de ce même modèle mais pas tous égaux dans leur couleur, leur langue, leur religion, leur mode de vie... J'aime cette page !  Bien à vous, jill ( Bizzz Lenaïg)

    3
    Mardi 20 Mars 2012 à 11:01
    Lenaïg Boudig

    On peut se demander ce qu'a dans la tête le tueur fou auteur de trois massacres à Toulouse et à Montauban, tous aussi horribles même si le dernier compte des enfants parmi les victimes. Est-il en train de faire son propre tri sur qui a le droit d'exister, et qui ne l'a pas ? Oui, car il épargne certains et en vise d'autres, qu'il abat à bout portant.

    4
    Mardi 20 Mars 2012 à 16:02
    Monelle

    C'est une entrée peu ordinaire que fait Tonton Ric ! Un peu ardu à lire mais j'ai tout lu et suis d'accord sur bien des points ! Notamment sur les 2/3 des 6 milliards d'hommes qui meurent de fin... il est grand temps de faire quelque chose !! J'attends de lire la suite.

    Bonne première journée de printemps - bisous et .....

    5
    Mardi 20 Mars 2012 à 23:18
    Marie-Louve

    Bonjour Tonton Ric . Un grand plaisir de vous lire sur cette page de réflexion profonde. Liberté, égalité ... on souhaite ces voeux pieux, mais en toute réalité, nous ne naissons pas égaux, ni libres. Enfin, la nature est ainsi. Tout en différence. J'aime votre page et je vais de ce pas lire la suite ! Avec enthousiasme, que OUI ! Bienvenu Tonton Ric. Vive ce jour de printemps ! 

    6
    Tonton Ric
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:35
    Tonton Ric

    Bonjour Jill, et bienvenue dans ce salon. L'Homme "Machine formidable", oui. Mais... Je vous invite à lire la suite, et peut-être aurons-nous l'occasion d'en discuter un peu plus précisément.

    Ravi, en attendant, de faire votre connaissance.

    7
    Tonton Ric
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:35
    Tonton Ric

    Bonjour Lenaïg, et merci pour la précision apportée à ce qu'on pourrait croire être des propos haineux et malsains envers les handicapés (entre autres). Et pour clarifier la situation auprès d'autres éventuels lecteurs, je signale que je suis moi même, sinon handicapé, du moins pas vraiment "bien portant"... Mais comme tu le dis ou le sous-entends, la suite me fera je l'espère un pardonner la dureté de ces derniers mots de la première parie de ma réflexion.

    J'ai posté déjà un "commentaire" à la fin de ce texte en remerciement pour ton acceuil et ton travail.

    Bise, et à très bientôt.

    8
    DI le
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:35
    DI															le

    Bonjour Tonton Ric. Je vous ai trouvé sur Facebook et vient vous faire un petit coucou. Je suis un peu surprise qu'anciennement on épargnait les malade mentaux de la mort car plus tard plusieurs d'eux étaient brûlés sur le bucher pour cause de sorcellerie. À plus. À bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :