• Mission sur Gyrature - Lenaïg

     Broche libellule - j dragonfly brooche
     
    Je suis au service de l'ASTRE*, où j'ai débuté ma carrière il y a maintenant quinze ans. Je ne m'explique pas comment, à trente-cinq ans, après tous les affrontements musclés auxquels j'ai participé, moi qui sans mon arme de service me sentirais comme nue, je ne suis pas encore désabusée ni sous anesthésie face aux turpitudes des truands de la galaxie. Mais non ! Après la téléportation de notre équipe de choc sur la planète Gyrature, où je pose les pieds pour la première fois, j'éprouve l'étonnement et l'excitation d'une Alice au pays des merveilles !
     
     
    Il faut dire que les codes de notre mission favorise bien cette lubie ! Me voici "Libellule" ; mon coéquipier, lui, est "Lapin pressé" ! Alors, évidemment ... D'ailleurs, j'ignore qui est à l'origine du plan d'action, si c'est notre patron, en l'occurrence "Pantin chagrin à la folle guibole", ou la commanditaire, la "Reine dans sa Tour d'ivoire", ou les deux concertés ; je ne serais pas étonnée que l'un et l'autre aient été inspirés par Lewis Carroll, tout autant que par les arcanes du tarot, un jeu de cartes plus que millénaire créé sur Terre, qui fait toujours fureur dans les troquets et les tripots pendant les perms ou les escales. Certains jouent devant leurs écrans avec et contre leurs correspondants intergalactiques ou, de visu, en tapant le carton à l'ancienne ! Il faudra que je m'y mette, ça a l'air chouette !
     
    foulard-8-99-hirondelles 
    Mais je poursuis : d'ici trois jours, je dois être dans la place, où je trouverai la complicité de ... l'"Hirondelle". Est-elle aussi noire de chevelure et blanche de peau que je suis blonde et hâlée ? Pour plus de crédibilité extérieure, je n'ai pas été autorisée à voir sa photo. Notre rencontre ainsi semblera fortuite ; seuls signes de reconnaissance : elle portera un foulard imprimé de sternes stylisées, moi une broche libellule ! Miroir, mon beau miroir, m'offres-tu quand je suis devant toi le reflet d'une libellule ? Où sont donc mes deux paires d'ailes agiles et graciles ? Il me les faudra pour séduire le ... "Bouc" !
     
     
    Le Bouc, c'est un des piliers de la synarchie gyraturienne clandestine, le potentat financier, un escroc d'immense envergure, un fêtard fini approchant de la soixantaine, célibataire toujours entouré de jolies femmes voire de très jeunes filles possiblement contraintes et forcées ou attirées par le gain facile et c'est par ce biais-là que je l'approcherai ! Oui, c'est lui ma cible. Je suis ... gréée de stupéfiants stratagèmes top secrets, qui lui jetteront de la poudre aux yeux et lui feront croire qu'il vit en ma compagnie des heures délicieusement érotiques, sans que mon intégrité physique ne soit engagée ni affectée ! Je vais donc troquer ma robe d'Alice contre celle de Shéhérazade, comme dans le Conte des mille et une nuits, mais pour un bouc ! Je pense avoir meilleur goût que cela en matière d'hommes.
     
    Pie voleuse - www.fr.dawanda.com 
    Un deuxième pilier recensé de la synarchie de l'ombre, qui fait régner la terreur et le capharnaüm sur Gyrature : la "Pie voleuse" ! Une femme qui occupe une fonction politique officielle et passe pour une bienfaitrice ... Lapin pressé, elle est à toi (enfin, façon de parler). Ah ! J'allais oublier : la synarchie, en langage codé, est devenue l'"Orchestre" et le reste de notre équipe a pour objectif de découvrir :
    - l'identité du troisième pilier, surnommé l'"Ephéméride", car il s'agit  : soit d'un puissant homme de main, soit d'un gang exécuteur des basses oeuvres et le profil change donc en fonction des individus qui peuvent se succéder selon les ordres donnés.
    - l'identité, enfin, du quatrième pilier, le "Mélomane", le cerveau !
     
     
    L'"immanence", maintenant, c'est le terme désignant la volonté inébranlable de notre commanditaire d'assainir la vie sur sa planète, une cause adoptée d'emblée par notre patron Lapin chagrin à la folle guibole, qui ne s'est jamais consolé de ne plus aller sur le terrain et qu'on a rarement vu sourire ... Sauf depuis que la Reine gyraturienne a réussi à le contacter. La Reine est bien sûr son nom de code. La Tour d'ivoire, la Reine ne s'y enferme pas de son propre chef, elle y est pour ainsi dire prisonnière, persona non grata en raison de sa contestation obstinée, presque à l'égal de son mari, du pouvoir politique légal jugé vendu à la synarchie par les opposants.
     
     Bouc - www.kamizole.blog.lemonde.fr
    Moi, je suis déterminée à livrer au Pantin chagrin le Bouc sur un plateau ! Il tâtera de notre torture à nous. Sans la moindre humiliation physique, sans aucune dégradation corporelle, il sera plongé dans de telles affres psychologiques et constamment sous surveillance pour ne pas se suicider, qu'il avouera tous les noms qui nous manquent et toutes ses vilénies.
     
     
    Par ailleurs, Lapin chagrin compte sur nous pour qu'on lui ramène le "Roi" (donc le mari de la Reine) vivant. Mais on ignore s'il l'est. Le Roi est emprisonné en un lieu à déterminer et probablement torturé. La "catharsis" commencera lorsque les amis du Roi seront mis au courant que celui-ci s'est échappé, au cours de l'intervention "Chaloupe", à laquelle je participerai si ma première mission est réussie. Le "Rite funéraire" symbolisera la déconfiture des piliers et donc l'enterrement de la synarchie. Alors, les révoltés relèveront tous la tête. Pour nous, il sera temps de partir.
     
    Rapport de début de mission terminé.
    J'émettrai ensuite de brefs messages sur l'avancée de mon travail, confiante qu'aucun d'entre eux ne sera un SOS.
    Signé : Agent Libellule.
    ***
     
     
    Note ajoutée par Lapin chagrin :
    Totale confiance ! Si SOS, extirpation immédiate de Libellule (risque calculé : 1 %).
    ***
     
    * ASTRE : Agence secrète contre les truands et leurs exactions.
     
    Lenaïg
    Selon les mots imposés (en gras), pour le magazine L'Esprit de la lettre, sur facebook (Dominique Bar et Freddie Sailor).
     
     
     
    pantin-articule - www.juniorcity.net
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Avril 2011 à 07:13
    Reinette

    une histoire bien déjantée qui tombe à pic pour un dimanche qui promet

    gros bisous

    2
    Dimanche 10 Avril 2011 à 09:35
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour Lena, tu es devenue une spécialiste dans le genre....  Bravo à toi !  Bisous du dimanche, je file, popote oblige nous avons des invités..... Bizzzzzzzzzzzzzzzzzz

    3
    Dimanche 10 Avril 2011 à 11:29
    stellamaris

    Ce pourrait être l'introduction d'un roman galactico-policier totalement déjanté, j'aime ! Bises, Lénaïg !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :