• Les oiseaux - jeudi en poésie

    bee-hummingbird.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quand nous pensons, c'est effrayant,

    Aux temps lointains sur la planète,

    La poule avait vraiment des dents !

    Le dinosaure, quelle bête !

     

    Les oiseaux sont leurs descendants,

    Changement de taille et de formes,

    Pas besoin de courir devant,

    De craindre le T-Rex énorme !

     

    Quel est mon oiseau préféré ?

    Ah là, je suis bien embêtée !

    Le colibri, le perroquet ?

    Merle, moineau, grue cendrée ?

     

    Mâle est en habit chamarré,

    Souvent femelle très discrète,

    Qui ne va pas le regretter :

    C'est dans son choix qu'elle est coquette !

     

    Mais oui, c'est elle qui choisit

    Celui qui fait le mieux la roue,

    Ramage et plumage joli,

    Les autres, elle les rabroue !

     

    S'ils sont invisibles parfois

    Leur chants sont de pures merveilles.

    Certains du moins ; d'autres ? Ma foi ...

    Pas les canards ni les corneilles !

     

    Et la mouette au rire étonnant,

    Le fameux regard des rapaces,

    L'énorme bec du pélican,

    Et les grands migrateurs qui passent ...

     

    Ceux qui se tiennent sur un pied,

    Très altiers au bord des rivières,

    Les marabouts, les échassiers ...

    Variétés extraordinaires.

     

    Ceux qui sont volants, tout légers,

    Les gros qui courent sur la terre,

    Kiwi, autruche, sansonnet,

    En liberté ! Pas en volière !

     

    Lenaïg

     

     

    SL0149-kenya-animaux-autruche.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Illustrations :

    le plus petit oiseau au monde, www.funfou.com

    le plus gros oiseau au monde, www.pentaradiaire.com

     

     

    Et allons donc contempler les étourneaux  sur leur ligne de départ,

    dans Déclic Photos,

    chez Roger !

    (Clic !)

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Février 2012 à 07:26
    annielamarmotte

    un faible pour le plus petit

    2
    Jeudi 16 Février 2012 à 07:53
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour capitaine ! En voilà de la jolie plume... à tous points de vue !  Côté mâle le paon bat tous les autres question séducteur... le tombeur de ces dames qui se pâment à le voir faire la roue !  Alors tu me rejoins sur la dernière phrase... pas de barreaux pour les ailes... ni personne d'ailleurs !  Bisous Lena ! Bon jeudi à en croquer de l'oiseau...

    3
    Jeudi 16 Février 2012 à 09:53
    Jean-Pierre

    Tous les oiseaux sont beaux ...chacun à sa manière !

    Joli texte !

    Bonne journée

    4
    Jeudi 16 Février 2012 à 10:45
    leblogdhenri.over-bl

    Bonjour Lenaïg,

    Bravo ! voilà un capitaine qui donne vraiment l'exemple et de plus particulièrement réussi. Bien amicalement

    .Henri

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 16 Février 2012 à 11:22
    Jeanne Fadosi

    joli poème, chapeau ! encore que je préfère que l'autruche ne se coiffe pas ...

    bises

    6
    Jeudi 16 Février 2012 à 14:18
    valdy

    A te lire, l'on entre en volière et l'on  comprend que, fascinée par les volatiles, tu n'aies pu résister à l'appel de leurs ailes,

    Merci Lénaïg, pour ce jeudi aérien,

    Valdy

     

    7
    Jeudi 16 Février 2012 à 15:05
    libre  necessite

    Joli bestiaire à plumes. Bises Dan

    8
    Jeudi 16 Février 2012 à 15:35
    Nounedeb

    Coucou, coucou, non, pardon, ce n'est pas encore le printemps. Belle énumération. Et le poisson volant, et l'oiseau nageant, un jour auront-ils des dents?

    9
    Jeudi 16 Février 2012 à 16:18
    Jeanne Fadosi

    pourquoi ? mais à cause de son couvre-chef favori

    10
    Jeudi 16 Février 2012 à 16:37
    Malika

    Superbe!

    11
    Jeudi 16 Février 2012 à 17:04
    Tit'Anik

    Joli poème, j'aime beaucoup

    Ils ont tous un petit quelque chose qui envahi notre âme

    Gros bisous

    12
    Jeudi 16 Février 2012 à 17:44
    Brunô

    Un inventaire poétique à la gloire des oiseaux libres. Bravo !!

    Bises lénaïg

     

    13
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:08
    pimprenelle

    Au secours Lenaïg ! Je me fais avoir avec le jeudi car je ne sais pas quand il faut publier.

    Mon article est dans mon ordinateur. Dois-je publier maintenant ou le mettre sur un autre jour sans le titre des jeudis.

    J'ai beaucoup aimé toute la diversité que tu as citée. Il est vrai que les oiseaux, depuis le premiers dont nous avons connaissance jusqu'à maintenant, il y  a ...  une grande quantité d'espèces pour notre plus grand bonheur.

    Merci Lenaïg.

    14
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:46
    Plume

    Sur tes pas, dans cette grande réserve naturelle, je fais une magnifique visite, contée par un guide au talent poétique incontestable !

    Bravo Lenaïg, bises, Plume .

    15
    Jeudi 16 Février 2012 à 19:07
    ADAMANTE

    Finalement je crois que je préfère vivre à notre époque plutôt qu'à celle dont tu parles en début de poème, c'est plus agréable et moins dangereux.  Un joli thème que celui-ci, il a inspiré tant de poètes. Amicalement.

    16
    Jeudi 16 Février 2012 à 19:19
    fransua

    bonjour Lenaig, un chouette poème aussi riche que la variété des oiseaux qui nous entoure et c'est comme chez les gens il y en a de toutes corpulences et de tout caractère, notre société n'a rien inventé, il suffit de les observer pour voir que chez eux aussi les règles, la hiérarchie et l'amour existent

    17
    Jeudi 16 Février 2012 à 19:39
    Marie-Louve

    Sans oublier que toute cette vie nous est apportée par la célèbre cigogne et ce, depuis toujours`au regard des enfants. Bisous et c,est une belle exposition ce texte dédié à l'ornitologie.

    18
    Jeudi 16 Février 2012 à 19:47
    Catheau

    Si l'oiseau n'existait pas, aurions-nous en nous l'idée de liberté ? Pas certain !

    19
    Jeudi 16 Février 2012 à 20:06
    un soir bleu

    Joliment mis en avant, tous ces oiseaux ... Le thème était bien trouvé, juste après ce froid, ces oiseaux annoncent les jours meilleurs ...

    20
    Jeudi 16 Février 2012 à 20:25
    pimprenelle

    Ouf, un grand merci Lenaïg.

    J'aime les gens qui savent observer la nature. Il y a beaucoup à apprendre et pas que dans les livres.

    Peut-être que nous, les humains, pourrions en prendre un peu de la graine (ihih, je ne parle pas de celle des oiseaux).

    Bonne soirée

    21
    Jeudi 16 Février 2012 à 20:37
    ADAMANTE

    Oh mais je ne l'avais pas oublié Lenaïg, avant l'apparition de Lucy et avant elle Ardy il s'était déjà passé du temps, je faisais juste une petite réflexion humoristique, que d'autres d'ailleurs ont fait avant moi en imaginant la confrontation via les films.

    22
    Jeudi 16 Février 2012 à 20:54
    Anne L S

    Ils sot tous là, si présents dans le regard. Merci à toi, Lenaîg, pour ces mots posés par leurs plumes. Bises. Anne

    23
    Jeudi 16 Février 2012 à 23:26
    Mimi des Plaisirs

    Une belle volière naturelle pleine de poésie.
     Merci Lénaïg pour tout.
     amicalement
     Mimi des Plaisirs

    24
    Mercredi 22 Février 2012 à 13:28

    Mes préférés sont les rapaces et les oiseaux de mer mais je les aime tous, même les pigeons qui viennent faire leurs besoins dans ma loggia.

    25
    eliane
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:36
    eliane

    quel beau texte !!! bizzzz Eliane

    26
    eliane
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:36
    eliane

    Je suis une fille de la terre ....je voyais les oiseaux venir manger au milieu de mes volailles......eh oui ,une vieille paysanne de 80 printemps !!!

    j'aime me promener sur les blogs .... on continue d'apprendre....Internet m' apporté beaucoup de choses....Je n'adhère pas à tout...je fais mon choix et ne garde que le meilleur!!!

    bizzzzzzzzzz Eliane

    27
    eliane
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:36
    eliane

    j'avais compris ..... ses yeux d'enfants ,on les retrouve en vieillissant !

    on essaie de comprendre ,même si si on n'est pas toujours d'accord !!!

    Mais nous nous éloignons des petits oiseaux.... bon après-midi Eliane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :