• La malédiction du double six - 1/2 - Lenaïg, pour le défi n° 53 de m'annette

     

    Fantôme et Alice 2

     

    La quinzaine de m'annette link 
    est consacrée au jeu, aux jouets pour la poésie et ...

    au jeu de dés pour le défi des Croqueurs n° 53 de ce lundi.

    Je ne connais rien aux jeux de dés, sauf que je les ai fait rouler quand j'étais petite et qu'on jouait aux petits chevaux ou au jacquet !

    Pourtant, j'ai quelque chose à raconter, enfin pas moi,

    ma petite narratrice ...

    En illustration, je viens de retrouver dans mes vieux cartons à dessin

    une reproduction en grand d'une page d'une aventure d'Alice détective (que je dévorais dans la Bibliothèque verte) et que j'avais pris plaisir à dessiner et colorier, je vais la glisser ici, hi hi ! Le fantôme dessus est vraiment effrayant, j'ai oublié l'histoire (policière) et ce n'est pas la même que celle-ci, mais fantôme il y a, j'espère que cela conviendra !

     

    ***

     

    Je viens d'avoir huit ans et mon frère en a quatorze. Pour mon anniversaire, maman m'a acheté un cahier secret, avec un cadenas, celui qui a un magnifique cheval blanc en gros plan au recto de la couverture et plusieurs petites photos d'autres chevaux, gris et marron au verso et, surtout, il a un cadenas ! J'aime écrire en m'appliquant pour former de belles lettres, contrairement à mon frère qui fait tout sur son ordinateur et si j'ai voulu ce cahier secret, c'est pour y inscrire une histoire fantastique, qu'on croira imaginée alors qu'elle nous est arrivée, en vrai !

     

    Ah mais, que je n'oublie pas de dater ce que j'y mets. La maîtresse nous rabâche cela, à l'école, que nous devons dater le moindre bout de papier ! Il paraît que, si nous n'en voyons pas encore l'intérêt, plus tard quand nous serons vieux, nous nous en mordrons les doigts si nous relisons nos écrits et regardons nos dessins et ne sommes pas capables de nous souvenir de l'époque où nous les avons réalisés. Voilà, c'est fait !

     

    Avec papa, maman et mon frère, nous sommes en train de passer des vacances extraordinaires. C'est mon frère qui est le plus marqué par ce qui s'est passé la première semaine ; c'est lui qui a tous les éléments pour raconter, mais pour le moment il se tait. Alors, moi je vais me dépêcher de déposer sur mon cher cahier tout ce que je sais.

     

    Sur internet, pour les vacances de Noël, papa avait repéré la location d'une grande propriété dans la Creuse, à un prix étonnamment bas. Un week-end, il s'y est rendu seul pour voir, il est revenu enchanté, enfin au sens figuré, car il n'y a pas plus rationnel que papa et pourtant ... Le propriétaire, qu'il a rencontré, ne lui a rien caché : la demeure était hantée ! L'un de ses aïeuls s'y était suicidé, il y a de cela un siècle, ou même deux et son fantôme ne se décidait pas à quitter les lieux. L'aïeul était un drogué du jeu ! A quel jeu jouait-il ? Je ne m'y connais pas bien, mais il fallait des dés et il était devenu champion des doubles six ! Il avait étrangement acquis une technique pour obtenir un lancer de doubles six et quand il le désirait, il était rare qu'il rate son affaire ! Sa trouvaille et sa réussite lui étaient monté à la tête. Un jour de folie, il paria une énorme somme d'argent sur son magistral coup de dés et ... il perdit ! Ce jour-là la chance et son tour de main n'étaient pas au rendez-vous ...

     

    Il s'enferma dans son bureau, écrivit une déchirante lettre d'adieu à sa femme et ses enfants et se tira une balle dans la tête. Heureusement, sa femme, elle,  avait la tête bien posée sur les épaules et toute la fortune familiale n'avait pas été dilapidée. Malgré la douleur de perdre ainsi un père et un mari gentil quoique vantard et fantasque, femme et enfants purent continuer à vivre au mieux dans la belle propriété. Petit à petit, la famille s'est agrandie et s'est éparpillée dans le monde entier, à New York, à Milan ou à Paris !

     

    Le dernier des héritiers de la propriété s'efforce de louer celle-ci et c'est une brave dame du village qui vient faire le ménage. Mais les quelques touristes qui se sont aventuré par là avant nous n'y sont pas restés, soit parce que la maison leur a fichu la frousse, soit parce que les bavardages des villageois les ont fait fuir ! Au cours de sa première visite, papa a décidé d'y dormir tout seul, pour voir, condition posée avant la location. Il ne s'est rien passé de bizarre, et il a topé là pour qu'on y vienne tous pour les vacances.

     

    Zut, il est midi passé, maman m'appelle pour aller mettre le couvert, on va déjeuner pour partir en excursion après ! A ce soir, donc, cher cahier, tu devras attendre quelques heures pour mériter ton nom, de cahier secret ! Eh oui, le fantôme du joueur de dés s'est manifesté ! Moi je ne l'ai pas vu, il a dû se dire qu'il me ferait trop peur et sans doute il n'aurait pas eu tort ! Une chose est sûre, il n'est pas méchant, ou plutôt il ne l'était pas ...

     

    Avant de fermer et de tourner la petite clé dans le cadenas, une petite formalité, écrire ceci :

     

    A suivre !

    ***

     

    Lenaïg

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Avril 2011 à 11:29
    Reinette

    histoire prometteuse de sensations fortes

    à bientôt pour la suite

    bisous

    2
    Lundi 18 Avril 2011 à 11:49
    m'annette

    bravo pour cette participation! elle me ramène de nombreuses années en arrière: j'ai moi aussi suivi les aventures d'Alice (après avoir lu le club de 5!), et ton croquis me rappelle bien cette petite jeune fille..
    Une histoire de dés bien enlevée et forte en rebondissements!

    Merci à toi, gros bisous

    3
    Elo
    Lundi 18 Avril 2011 à 12:16
    Elo

    Tu nous donnes envie de lire la suite... Vivement ton retour de balade!!! Bises

    4
    Lundi 18 Avril 2011 à 13:45
    jill-bill.over-blog.

    Il est la fois de trop où l'on perd !  Pauvre homme !  Mais je reviendrai lire la suite de ces vacances qui nous en cache de bien belles certainement... Bizzzz   Jill 

    5
    Lundi 18 Avril 2011 à 14:13
    Catheau

    Le joueur au double six, quelle apparence prendra-t-il ? Un suspense bien ménagé !

    6
    Lundi 18 Avril 2011 à 15:17
    au rythme des maux

    Une belle histoire, j'attends la suite ;-)

    Bonne journée

    Pierre

    7
    Lundi 18 Avril 2011 à 16:13
    Eglantine-Lilas

    la suite ! la suite !on veut la suite !!!!

    digne d'un polar et j'adore ton dessin!

    tu es une facilité dans l'écriture qui m'enchante

    bisous bel enfant

    8
    Lundi 18 Avril 2011 à 17:16
    Monelle

    Une histoire de fantôme avec suspens.... et il me faut attendre demain !!!

    Mais si tu parles des dés puisqu'ils sont nécessaires pour jouer au double-six !!!

    Bonne soirée, ne cogites pas trop, penses à dormir un peu... le fantôme ne viendra pas !

    Bisous

    9
    Lundi 18 Avril 2011 à 20:48
    Mimi des Plaisirs

    Un bon moment de lecture avec ton histoire, merci!  J'attends la suite...
     Quelle bonne idée d'avoir convoqué Alice au début, c'est tout à fait dans l'esprit du sujet!
    Amitiés.

    10
    Lundi 18 Avril 2011 à 22:26
    Brunô

    Un petit coucou...mais ce n'est pas bien de cadenasser ma patience....je salive pour la suite de ce fantome.......Bisous

    11
    Lundi 18 Avril 2011 à 22:28
    fransua

    une belle histoire à suivre peut etre en tout cas j'ai bien accroché

    bisous

    12
    Mardi 19 Avril 2011 à 01:27
    Mireille

    C'est super Lénaïg cette façon de traiter le défi ! J'espère qu'il y aura une suite ? Je meurs d'envie de la connaître ! Quant à Alice détective, que de bons moments j'ai passés à lire ses aventures !  Bises. Mireille

    13
    Mardi 19 Avril 2011 à 14:01
    askelia

    un petit coucou, j'irais lire la suite!!

    bises

    14
    Mercredi 20 Avril 2011 à 22:02
    Tricôtine

    c'est pour quand la suite du mystère d'Alice ?? j'ai hâte !! pour l'instant tou y est .. l'ambiance , le cadenas sur le cahier (hum ) et le dessin des" Alice" de mon enfance  que je dévorais !! j'y songeais pour le jeudi poésie, mais je ne sais si je vais parvenir à pondre un oeuf de plume  ce soir !! gros bizzzoux tardif de la coquille Léna... j'ai j'amais mis autant de temps pour faire le tour ! un an de plus et lhe traine ma patte en bois sur le pont !!

    15
    pimprenelle
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:45
    pimprenelle

    Un peu dommage j'ai commencé par la fin. Mais j'ai bien aimé la manière dont l'histoire est amenée avec le cahier à secrets.

    Un petit fils m'en a offert un, mais sans cadenas. Son frère m'a offert le crayon. Tout cela pour que j'écrive mes contes, que je n'écris pas, je les dis ! Qu'importe, du coup, j'avais commencé à en écrire un et bien sûr  il y a eu un petit curieux qui m'a fait la remarque.

    16
    DI le
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:45
    DI															le

    Je suis triste. Je ne sais pas comment trouver l'autre page où écrit la petite fille. Aurait-elle mis son cachier sous clé ? Jour de Paques, c'est ma malchance ? :-) Hélène, joyeuses Paques, j'espère qu'il fait beau à Paris à 4 heures de l'après-midi et Robert te salue, salue ton Ours, et moi de même. Le soleil est revenu ce matin, la journée va être belle. Il est presque 10 heures du matin. Je retourne essayer de trouver la partie deux de l'histoire.

    17
    DI le
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:45
    DI															le

    Je l'avais pourtant presque sous les yeux mais je ne cherchais pas à la bonne place. J'y retourne.

    18
    pimprenelle
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:45
    pimprenelle

    Un bon jour à vous avec le soleil,

    Le blog est ouvert depuis peu et peu utilisé : le jardin est tellement prenant en ce moment que lorsque je rentre je suis cuite pour l'écriture ce qui ne m'empêche pas de trainailler en disant : je vais me coucher.

    Rien que de lire et de répondre aux blogs me prend beauoup de temps. Normal, il est rare que je ne mette qu'un : j'ai aimé. J'aime prendre le temps qu'il faut, alors c'est au détriment d'autre chose.

    L'ennui avec le blog est qu'il me fait ce que le conte me fait : la nuit, il désire se mettre en place ce qui fait que je pense !

     

    19
    DI le
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:45
    DI															le

     Écrite par une petite fille qui raconte ses secrets à son cahier gardé sous clé, cette histoire m'amène tout de suite à vouloir la connaître davantage. Elle parle de l'histoire d'un fantôme qui ne semble ni bon ni méchant, probablement comme il était dans la vie, passionné par les dés à tel point qu'il n'accepte que le double six et le jour où il en rate un dans un pari perdu, la vue de sa fortune s'envole et il se suicide. Ceci nous amène aux choses étranges qui se passent dans une maison hantée. Vite, je vais voir sur l'autre page ce qu'écrit la petite fille avant qu'elle ne referme son cahier à clé. C'est une histoire trop bien décrite par les yeux du coeur d'un enfant tendre et j'ai hâte de savoir ce qu'elle raconte sur ce fantôme et la malédiction du double six. Et en plus, elle écrit très bien la petite.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :