• Josaphat, chez Marie-Louve, pour la Cour de récréation de Jill

    Jeu de la cour de récréation chez jill-bill

     

    Josaphat fille de Carrie Dondelle et d’Aminedada Boulabas

     

    À douze ans, Carrie Dondelle fut contrainte d’épouser le père devenu veuf de l’ami d’enfance de son propre père, Polycarpe Dondelle.  La cérémonie fut vite bâclée dans la chapelle d’Arnac-La Peste.

     

    C’est ainsi que Carrie devint la mère de suppléance des douze enfants, tous des garçons, du veuf, Aminedada Boulabas. Pauvre Carrie. Pire sort ne pouvait lui être dévolu. Même Blanche-Neige connut mieux avec ses sept nains et son  affreuse belle-mère.

     

    Pour l’aider dans ses nouvelles tâches, une  vieille tante célibataire, Isobelle Dondelle, vint à son secours. Il nous faut savoir que cette dernière faisait fort mauvaise mine, à ce point qu’aucun soupirant n’eut souhaité demander sa main. Elle en fut fort aise et se consacra à la culture des fines herbes qu’elle collectionnait minutieusement. Parmi les femmes du bourg d’Arnac, plusieurs la consultaient pour guérir leurs mauvais jours. Les hommes la dédaignaient, mais Aminedada Boulabas n’était pas en position de force avec ses douze orphelins sur les bras. Il dut baisser les siens devant la présence indésirable de la vieille Isobelle chez lui. Celle-ci avait pris les commandes des cuisines et mijotait pour tous, les savoureux repas servis dans cette famille. Bien sûr, le meilleur, toujours un plat spécial pour le maître des lieux.

     

    Le vieil homme dut se soumettre à ce nouveau régime sous peine de perdre lui-même le contrôle sur ses fils qui grandissaient plus vite que sa vieillesse. Il ne pouvait s’expliquer la chute de sa libido devenue au point mort depuis le jour de son mariage et l’arrivée des deux femmes dans sa maison. Pourtant, preuve faite : douze orphelins en douze années de mariage avec sa première épouse morte en couches du treizième, le laissait perplexe et surtout mortellement humilié. Conclusion : Carrie Dondelle et Isobelle étaient la cause de son manque d’appétence sexuelle !

     

    Sur le champ, il chassa de sa demeure Isobelle. Étrangement, le mois suivant, il sentit l’homme revenu en lui.  Vigoureusement, il viola Carrie qui hurlait sa révolte.   Depuis le premier jour. Timinedada, le fils aîné d’Aminedada, aimait secrètement la belle Carrie. Il en rêvait jour et nuit. Timinedada ne put réprimer sa jalousie ni sa colère. Il tua son père encore béat des plaisirs interdits du viol commis contre la volonté de la douce Carrie.

     

    Alertée par toutes les femmes du bourg, Isobelle revint à la maison des Boulabas. Par ses fines herbes et ses cultures maraîchères, elle reprit le contrôle des cuisines de la maison. Carrie accoucha d’une petite fille qu’on prénomma Josaphat, on l’a déclara de sexe masculin pour qu’ainsi, elle grandisse librement comme un homme et que jamais, on ne l’oblige à marier contre sa volonté. La fin justifie les moyens.

     

     

    Femme ? - La Duchesse laide, Quentin Metsys, 1513 

     

    Choix de Marie-Louve

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vieille_Femme_grotesque

    Ou : voir références dans l'album Femmes d'un certain âge et de caractère sur ce blog.

     

     

    Est-ce Isobelle ?

     

     

    Marie Louve

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 17:45
    Marie-Louve

    Avec raison, Josette. Ici, je cois qu'un peu de botox serait affaire d'aide humanitaire. Cependant, avouons qu'Isobelle avait l'art des fines herbes. Merci de ta visite sur ce conte déraisonnable à ma manière. Je n'arrivais pas à faire une fille avec un Josaphat :-(((. Bizzz.

     

    2
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 18:46
    francoisegrimaud(sar

    je l'attendais !

    je prends un plaisir dingue à lire Marie-Louve !

    fou-rire assuré

    mais texte si bien structuré

    et histoire déjantée comme toujours

    merci Marie-Louve pour cette gâterie du mercredi

    à mercredi

    bisous

    françoise

    3
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 19:15
    Caramba

    un régal de te lire et à ton imagination "délirium " j'adore bien sur

    4
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 19:37
    MaiRym

    Quel travail tu as fait ! D blog en blog, les participations sont richement diverses.

    Bonne soirée

    5
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 20:45
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour élève Marie-Louve...  Quelle histoire, quelle histoire !  Josaphat déclarée sexe mâle pour que jamais elle ne se marie contre sa volonté... Aux grands maux les grands remèdes... La bienvenue à Josaphat à la cour de récré !  Merci à toi, très bon devoir, bises de m'dme JB

    Bonne soirée Lenaïg !  Bizzzz jill

    6
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 21:31
    Marie-Louve

    Une belle surprise de t'apercevoir sur cette page ma chère DI. :-)) Bien d'accord avec toi, la pauvre Isobelle est douée pour les arts culinaires mais pour la beauté, on est loin de la belle au bois dormant. Mais quel talent elle a cette précieuse sorcière ! Isobelle règne par son génie hi,hi,hi.. Josaphat est entre bonnes mains.  Elle connaîtra la liberté...

    7
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 21:34
    Marie-Louve

    Merci Françoise, j,en rougis presque... Quand je songe que mes idées folles finissent avec mes araignées dans le plafond, cela me donne des frissons. :-))) Bisous et bonne semaine à vous.

    8
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 22:37
    Marie-Louve

    Grand merci Caramba , mais j'ajoute que le maître des régals, je le retrouve souvent sur vos pages. :-)) Bonne soirée, amicalement ,

    9
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 22:41
    Marie-Louve

    C'est très gentil ce commentaire de votre part, MaiRym. Il est vrai que ce délire de la cour de récréation est un vrai plaisir à partager entre nous tous. Merci de votre visite.

    10
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 22:42
    Marie-Louve

    Bonne soirée jill-bill ! Sans vous, ce grand plaisir du jeu de la récré. ne serait pas au rendez-vous de nos mercredis. Mille mercis , bizzz.

    11
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 08:20
    Lenaïg

    Coucou Marie-Louve. Ah oui, quelle histoire extraordinaire ! Et quel mérite a cette brave Isobelle, sous ses dehors ... heu ... austères ! Heureusement qu'elle était là ! Un nouveau conte de fée dont tu as le secret, car les contes de fée recèlent toujours un fond de cruauté aussi et en même temps une satire qui souligne la laideur de certains aspects de la réalité. Nous attendions impatiemment "ta" Josaphat, tu combles nos attentes au-delà de toutes nos espérances ! Merci, gros bisous !

    12
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 09:49
    Monelle

    Merci pour cette "jolie" histoire qui finit bien comme tous contes ! Vraiment pas belle Isobelle

    Bisous de Monelle

    13
    ABC
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 13:50
    ABC

    Quelle affaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    14
    Josette
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:39
    Josette

    c'est pas pour te déplaire mais qui que ce soit elle aurait bien besoin d'être relookée

    hélas l'horreur des mariages forcés n'est pas encore terminée

    bizzzz marie-louve

    15
    DI le
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:39
    DI															le

    Et voilà ... la preuve est faite qu'on ne prend pas tous les hommes par le ventre. Isabelle ne peut pas se faire rénover même si elle a tous les talents culinères. Pauvre petite Josaphat Boulabas "pognée" avec une douzaine de frères.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :