• Envie de chanter et de danser ? - Lenaïg et surtout ... Frédérique !

    Baptiste-Giabiconi-danse-avec-les-stars-2-charleston-051111.jpg

     

     

    Si on dansait ? Oh, n'essayons pas de rivaliser avec les participants de Danse avec les stars, une belle émission de télé à mon goût, digne des spectacles soignés que nous offraient les chaînes d'autrefois ! Les stars en question se donnent à fond et ça se voit ! Sheila ne sera pas finaliste, mais j'admire sa souplesse et son élégance, qui font fi de son âge ... Francis Lalanne m'a émerveillée aussi ! Mais tous se comportent comme des pros, aucun ne ménage ses efforts, c'est ça qui est beau !

     

     

     

    nonofestnoz.gif

     

     

    Une danse bretonne alors ? Toujours dans la joie et la bonne humeur, aux sons envoûtants du biniou et de la bombarde, comme le montre le dessinateur Nono, qui fait même danser le chat et les souris ?

     

    ***

    Non, non, je mène mes éventuels lecteurs en bateau ce matin ! Le ciel bleu revenu me rend facétieuse.

     

    Je veux juste proposer d'esquisser quelques pas de danses, en écoutant la belle interprétation par mon amie Frédérique d'un chant de marin, sans oublier de s'amuser avec elle comme dans son clip, que voici ...

     

     

    La chanson qu'elle a choisie évoque les cap-horniers partis au loin,  la douleur de l'absence, celle de la séparation, le rêve d'un moussaillon de La Rochelle sur une jeune fille laissée au port, des thèmes traditionnels de couplets et refrains maritimes toujours entraînants.

     

    En naviguant aussi, laissons-nous prendre à sa fantaisie, qui mêle la joie des retrouvailles d'un capitaine au long cours et de sa femme, à des images exotiques extraites de films du début du XXème siècle, le tout formant un petit spectacle gracieux et un tantinet farfelu.

     

    En noir et blanc, comme à l'époque, mais à la gaieté toute en couleurs !

     

    Lenaïg

     

    ***

    Place à :  Frédérique !

     

     

     


     

     

     

    Frédérique avait, elle-même, un grand-père cap-hornier, capitaine au long cours.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 16:39
    Délires de Franchoue

    Et quand les navires quittaient le port, ni les marins, ni les femmes restées à terre, ne savaient s'ils allaient se revoir...

    Merci pour cette jolie vidéo.

    Franchouette ^!^

    2
    Anaëlle
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:39
    Anaëlle

    Une très jolie voix, de belles photos, un vrai plaisir pour les oreilles et pour les yeux!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :