• Deux poèmes d'amour de Pablo Neruda - Pour le jeudi en poésie d'Eglantine-Lilas

    Pour page Poèmes d'amour de Pablo Neruda - matissele roi - www.oedipe.org

     

     

     

     

    A la barre de la Coquille des Croqueurs cette quinzaine,

    Eglantine-Lilas

    http://mere-grand.over-blog.com/

     

    Si on lisait : deux poèmes d'amour de Pablo Neruda ?

    extraits de Vingt poèmes d'amour et une chanson désespérée

    suivi de Les Vers du capitaine

    Traduction de Claude Couffon et Christian Rinderknecht

    Edition bilingue Poésie/Gallimard

     

    ***

     

     

    Dans la fougue de l'amour, qui fait s'envoler et planer très haut et qui aiguise l'appétit des corps ...

     

    Le Condor

     

    Je suis le condor et je plane

    au-dessus de toi qui t'avances

    et soudain dans un tournoiement

    de vent, de plumes et de griffes,

    sur toi je fonds et je t'enlève

    - cyclone qui siffle impétueux,

    et tout de froid tourbillonnant.

     

    Jusqu'à ma tour de neige, là

    où s'ouvre la nuit de mon antre,

    je t'emporte et tu y vis seule

    et ton corps se couvre de plumes

    et tu fais vol sur le monde,

    immobile dans la hauteur.

     

    Condor femelle, élançons-nous

    sur cette proie, rouge victime,

    déchiquetons la vie qui passe

    agitée de frémissements,

    puis reprenons d'un seul élan,

    ensemble, notre vol sauvage.

     

    ***

     

    Et le condor sait se faire douceur, et toujours volant, se transforme en tout petit à la vision panoramique ...

     

    L'insecte

     

    Des tes hanches à tes pieds

    je veux faire un long voyage.

     

    Moi, plus petit qu'un insecte.

     

    Je vais parmi ces collines,

    elles sont couleur d'avoine

    avec des traces légères

    que je suis seul à connaître,

    des centimètres roussis,

    de blafardes perspectives.

     

    Là se dresse une montagne,

    Jamais je n'en sortirai.

    Ô quelle mousse géante !

    Et un cratère, une rose

    de feu mouillée de rosée !

     

    Par tes jambes je descends

    en filant une spirale

    ou dormant dans le voyage

    et j'arrive à tes genoux,

    à leur ronde dureté

    pareille aux âpres sommets

    d'un continent de clarté.

     

    Puis je glisse vers tes pieds

    et vers les huit ouvertures

    de tes doigts, fuseaux pointus,

    tes doigts lents, péninsulaires,

    et je tombe de leur haut

    dans le vide du drap blanc

    où je cherche, insecte aveugle

    et affamé ton contour

    de brûlante poterie !

     

    ***

     

    Tableau de Matisse


     

     



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 11:02
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour Lenaïg, un p'tit faible pour l'insecte ! Merci pour ces deux merveilles !  Bisous de jill

    2
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 11:05
    Eglantine-Lilas

    c'est un très beau cadeau que tu m'offres pour ma quinzaine et de belles découvertes.

    dis moi en plus sur ton illustration magnifique tu veux bien ?

    GROSSES BISES

    3
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 17:22
    m'annette

    je ne suis pourtant pas violente, mais je préfère le premier,

    je le trouve très fort!

    bonne soirée

    4
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 21:44
    Mimi des Plaisirs

    Bonsoir LénaÏg,
    Les poèmes de Neruda m'ont rappelé de beaux souvenirs de mes études et je les aime tous les deux avec une préférence pour le premier, plus puissant.. Je te remercie aussi de  nous avoir fait écouter la voix du poète. Mais je n'aime pas du tout sa diction...Question d'époque sans doute...
    Amicalement.
    Mimi des Plaisirs

    5
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 15:03
    emma

    Bonjour !

    J'ai malheureusement beaucoup trop de lacunes pour apprécier le texte en espagnol, mais la traduction tient quand même la route.

    J'ai aimé l'insecte, son côté intimiste, c'est très fort.

    Merci pour le partage !

    6
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 18:57
    flipperine

    deux jolis poèmes

    7
    Mona l
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:41
    Mona															l

    JO   LI!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :