• Couvre-chefs - Lenaïg, Victoria ... et Albert, pour le Défi des Croqueurs n° 75

    tableau6 - Victoria

     

     

     

    Tranquille ! pourrais-je me dire ... Marie-Louve a superbement relevé le défi n° 75 ! Je n'ai qu'à ... me tourner les pouces, maintenant et aller découvrir ce que les Croqueurs ont sous leurs bonnets, quels lapins ont sauté de leurs galurins de magicien ! Mais non, si je n'écris rien, je ne serai pas bien ... Ah, je fais moins la maligne, maintenant, hein ? A la barre de la Coquille pour la quinzaine, j'ai lancé l'idée du couvre-chef, une idée qui m'a plue, je l'ai saisie au vol, je l'ai fixée sur le papier, sur l'ordinateur et ici, agrémentée de trois petites phrases permettant éventuellement de broder autour, le tout épicé d'une petite contrainte. Mais je n'ai rien  écrit, à deux jours de l'échéance ! Vais-je prendre la tangente, après avoir rabattu la capuche de mon manteau pour ne pas être reconnue ? Et m'abstenant de m'écrier Qui m'aime me suive !, m'enfoncer la tête dans le  sable, comme l'autruche selon l'habitude étrange qu'on lui prête, 29279068.jpgpeut-être l'interprétation à sa manière du couvre-chef, comme me l'a rappelé Jeanne Fa do si ? L'image de Bourvil, le béret basque enfoncé sur le front, s'impose soudain et je l'entends me sermonner de sa voix très imitée depuis : Oh ben non alors, ça ne se fait pas des choses comme ça !

     

    Voyons un peu ... Depuis quand l'humain se couvre-t-il le chef, hmmm ? Elle n'est sûrement pas venue tout de suite, cette idée, aux premiers hommes et aux premières femmes. A-t-il fallu pour cela qu'ils attrapent leurs premiers coups de soleil, et leurs premiers rhumes ? Mais la couche d'ozone devait être intacte et ne laissait passer que les bons rayons, puis les premiers humains étaient de constitution robuste -il le fallait, sans sofas douillets ni robots ménagers ni supermarchés-, bactéries et virus devaient encore balbutier ... La mode n'était pas leur priorité, à ces pionniers, plutôt la chasse, la pêche et la cueillette, on en conviendra. Pourtant, comme ils étaient aussi intelligents que nous, voire plus, étant donné qu'ils avaient tout à inventer (au sens plein du verbe), ils n'ont pas dû mettre longtemps à se faire des capuchons de peau et de fourrure, des chapeaux d'herbe tressée ; la coquetterie et 2786262844_1.jpgl'émulation ont dû venir plus tard, ainsi que les ancêtres de Tricôtine, car les peintures rupestres découvertes jusqu'ici, que je sache, n'offrent pas de représentations de couvre-chefs. Les chefs, ou leurs conseillers ont finalement saisi l'aubaine : quel meilleur signe de ralliement qu'un couvre-tête plus grand, plus haut, plus beau que celui des autres, à grand renfort de plumes d'oiseaux, ou de cornes de bovidés, par exemple !

     

     

    Un petit coup d'oeil sur le net consolide cette présupposition : pas de couvre-chefs spectaculaires avant le XIVème siècle chez nous, mais des bonnets de peau ne recouvrant pas les oreilles ou des turbans pour les hommes, et les châles et foulards pour les femmes. C'est au sortir du Moyen-âge en effet que le hennin, chapeau très haut et très pointu, fit sa 87266229a-rackham-rouge-jpg.jpgspectaculaire apparition. A partir de là, l'esprit créatif s'exerça dans toutes les directions, y compris pour les hommes, on vit des bicornes, des tricornes, plus tard des hauts-de-forme, des capelines et des coiffes de bigoudène !

     

     

    Entre temps, des valeurs sûres et presque intemporelles se sont installées : la casquette, grande gagnante ! Le feutre mou, phénix renaissant sans cesse de ses cendres, contrairement au melon, qui semble tombé en désuétude, à jamais perché sur les têtes des célèbres policiers de Tintin et Milou ! Moi ? Sans avoir à porter la coiffe, ce que ma grand-mère paternelle fit toute sa vie (une petite coiffe ronde), ce que ma grand-mère maternelle cessa de faire, lasse qu'on l'appelle la p'tite Bretonne à Chateaulin___copie.JPGDunkerque (une coiffe à anses pas aussi imposante que celle des Fouesnantaises, celle de Châteaulin), sans avoir la tête à chapeau de ma mère, j'aime les chapeaux de paille pour la plage comme pour la ville en été mais je préfère les bonnets et les bérets de toutes les couleurs, à porter bas sur le front, comme Bourvil et même enfoncés sur les oreilles, ou de côté ; comme une seconde peau, je les coiffe  sans me mirer, ils trouvent leur place presque tout seuls !

     

     

    Si la capuche, de même que la cagoule, sont des moyens de se protéger ou de se dissimuler, il n'en est pas de même pour les chapeaux, les vrais, qui apportent non seulement du chic mais une dimension supplémentaire aux individus, une affirmation de soi accrue, qu'on soit homme ou femme.


    Mais je voudrais laisser quelqu'un d'autre vous le faire comprendre beaucoup mieux que moi, c'est :

     

    Albert (clic)

     

    qui relève le défi pour la première fois depuis son entrée chez les Croqueurs ! Il aime porter le chapeau et sait en parler !

     

    Lenaïg

     

     

    gai_luron_dormeur_statuette_gotlib_attakus.jpg Mise en garde: ceci ne se veut pas du tout page de référence ni encyclopédie du chapeau mais doit être considéré simplement comme un point de vue synthétique très personnel et pas forcément fiable, dont l'esprit néanmoins se voudrait apparenté aux doctes explications des Dingodossiers de Goscinny et Gotlib, tout en n'ignorant pas que la ressemblance avec la célèbre BD n'est pas frappante ...

     

     

    Illustrations :

    • Tableau de Victoria (clic)
    • Bourvil et Brigitte Bardot, www.megaportail.com
    • Chef amérindien (Huron ?) , www.vadrouille47.skyrock (Ours gris)
    • Rackham le rouge et François de Hadoque, www.univers-tintin-e-monsite.com
    • Coiffe de Châteaulin, www.bricabreizh.fr
    • Gai-Luron, www.sfcollector.com
    • Casquette de mon père.

     

     

    Papa et Kiki 3

     

     

     

     

    Une autre façon de souligner l'importance du couvre-chef ?

    Joe Cocker dans : "Tu peux garder ton chapeau".

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Février 2012 à 07:53
    jill-bill.over-blog.

    Merci à ce blog pluriel de nous en donner pour notre argent.... en chapeaux !  Bisous Lena !

    2
    Lundi 20 Février 2012 à 08:25
    fanfan

    pour quelqu'un qui  craignait de rester en rade sur une page blanche, bravo! Une belle reprospective  du couvre-chef !

    J'aime beaucoup les chapeaux!

     

     

    3
    Lundi 20 Février 2012 à 08:51
    libre  necessite

    Moi c'est plutôt le bonnet , cela me donne un air Bonnet.... Bises Dan

    4
    Lundi 20 Février 2012 à 10:12
    clio48

    Superbe article !! Que d'informations !

    Merci beaucoup pour tout ce travail très fouillé .

    5
    ABC
    Lundi 20 Février 2012 à 10:15
    ABC

    Un point de vue quoiqu'il en soit fort sympathique d'une personne qui l'air de rien s'est un documentée pour éclairer notre lanterne et à laquelle je tire mon chapeau !!!

    6
    Lundi 20 Février 2012 à 10:45
    Dominique

    Bonjour Lénaïg,

    Tu  as lancé ce défi et tu l'as toi-même relevé avec brio !

    Bises et beau début de semaine

    Dominique

    7
    Lundi 20 Février 2012 à 10:58
    Jean-Pierre

    Chapeau !

    8
    Lundi 20 Février 2012 à 11:52
    chloé

    Re coucou! Très Joli style d'écriture Lenaîg, belles illustrations et ce qui ne gache rien bon choix de musique qui fait référence au fim Full Monty ! c'est vrai qu'à la fin il ne restait plus que les chapeaux! chloé

    9
    Lundi 20 Février 2012 à 14:53
    Marie-Louve

    Un vrai coup de chapeau bien mérité pour cet exposé traitant des couvre-chefs en tout genre. On peut conclure qu'il existe des chapeaux en mesures de protection, d'autres qui servent d'apparats de séduction ou ceux qui confirment les titres de ceux qui le portent. Exemple : l tiare, la couronne, le bonnet d'âne, le casque des policiers etc... Bonne journée et merci pour ce tour du chapeau fort bien inspiré. Bises.

    10
    Lundi 20 Février 2012 à 16:26
    leblogdhenri.over-bl

    Bonjour LenaÏg rt toute ton équipe,

    Trés bon travail cllectif, on en apprends des choses sur le couvre chef. Bravo à toutes et à tous. Bien amicalement.

    Henri.

    11
    Lundi 20 Février 2012 à 17:25
    Olivier de Vaux

    Que diable allait-elle faire dans cette galure ? Pourquoi parle-ton de couvre-chef et jamais de couvre-chefesse ? Nul ne le saura, à moins que Lenaïg qui doit lire tous les défis ait trouvé la réponse dans l'un d'eux. 

    12
    Lundi 20 Février 2012 à 17:38
    Jeanne Fadosi

    Oups, obligés de préciser quand nos écrits n'ont pas la prétention d'être complets et véridiques. Pourtant bien documentée cette présentation pleine d'humour.

    Merci pour ce thème qui nous fait bouillir sous la casquette de multiples manières

    bises et belle fin de journée

    13
    Lundi 20 Février 2012 à 18:45
    Plume

    Quelle histoire ! Bravo pour cette page captivante !

    Bises, Plume .

    14
    Lundi 20 Février 2012 à 19:53
    askelia

    Waow,  impressionnant tout ça ! Merci !

    15
    Lundi 20 Février 2012 à 20:45
    Mireille

    Chapeau, Lénaïg qui n'avait rien écrit il y a deux jours! Ton article est très drôle, toujours très enlevé, et vraiment agréable à lire ! Heureusement que tu n'as pas osé te défiler, ça aurait été dommage! Bisous, Mireille

    16
    Mardi 21 Février 2012 à 11:56

    Voilà à quoi ça mène de proposer des idées de jeu!!! 

     

    Bon, je suis prête pour Jeudi, une chanson pas politiquement correcte, revisitée par moi t'attends sur mon blog.,

    17
    Mardi 21 Février 2012 à 13:52
    Monelle

    Pour quelqu'un qui hésitait à écrire "chapeau" tu nous a fait un beau billet ! Entre le chef indien et les coiffes de bigouden... que de couvre-chefs !!!

    Bonne journée - bisous

    Monelle

     

    18
    Mardi 21 Février 2012 à 15:36

    Quelle rétrospective !!!!! Chapeau bas chef Lénaïg...vous voilà bien couverte pour finir l'hiver, merci pour cette idée sympa de défi.

    Bises

    19
    Mardi 21 Février 2012 à 18:46
    Catheau

    Un billet, comme une encyclopédie du chapeau !

    20
    Mardi 21 Février 2012 à 20:16
    Néon & Tricôtine

    coucou Léna, voilà des interrogations bien légitimes, et une foutitude d'expications, pourtant je n'ai aucune réponse concernant mes ancêtres, je n'ai pas eu la chance qu'ils laissent la moindre peinture rupestre chapeautée dans notre héritage !! , j'irai chercher dans les archives familiales, on ne sait jamais ... je te remercie pour ce thème de défi, il était taillé dans une étoffe de belle matière !! je termine mon tour sur les derniers chapeaux postés mais d'ores et déjà je peux te dire chapeau !! il y a de quoi baver sur nombre de blogs !! bizzzoux sur la tangente je tiens le filin en attendant !!

    21
    eliane
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 08:36
    eliane

    Bravo pour ce lyrisme sur le couvre-chef ! Chapeau ! bizzzz Eliane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :