• Le fardier de Cugnot ne roulait qu'à 4 km/h mais ... il roulait ! Voici un petit événement qui s'est déroulé entre 11 h 00 et midi ce samedi 23 octobre 2010 : la réplique du véhicule inventé par Cugnot a fait le trajet de la mairie du 3ème arrondissement de Paris jusqu'au Musée des Arts et Métiers.

     

    Notre reporter était sur place et nous a rapporté le film de ce pittoresque déplacement, qui s'est déroulé sans anicroche (l'allumage de l'engin prit un bon bout de temps), dans une ambiance festive. Une charmante dame en costume d'époque, tout comme les conducteurs du fardier, marchait à côté, tenant un large panier et offrant des madeleines aux spectateurs et à ceux qui accompagnaient l'équipage.

     

    Le temps fut de la partie, quelques gouttes de pluie curieuses se manifestèrent juste à l'arrivée de la superbe réplique du vénérable engin devant le Musée des Arts et Métiers.

     

    La machine originale, elle, trône depuis longtemps en bonne place dans le Musée.

     

    Si on veut aussi accompagner le fardier de Cugnot le long de son parcours, rendez-vous sur l'Album Le fardier de Cugnot sur ce blog.

     

    Le-fardier-de-Cugnot--replique-13 Photo : En Passant

     

     

     

    Pour en savoir plus sur le fardier, sur l'ingénieur Cugnot : 

    http://www.lefardierdecugnot.fr/

     

     

    Photos : En Passant

    Commentaires : En Passant et Lenaïg

     

     

     


    2 commentaires
  • En ce mois d'octobre 2010 - il y a 5 vendredis - 5 samedis - et 5 dimanches cela n'arrive que tous les 823 ans - d'après le Fengshui chinois si on en parle à 8 personnes - de l'argent va vous tomber du ciel dans les 4 jours ! 

    Bon, je fais suivre !!!!! Sait-on jamais ????

    Merci à ma correspondante pour cette info. Une curiosité qui vaut la peine d'être observée. Ma foi, de l'argent ce n'est pas de refus, on peut ajouter plein de petits bonheurs pour en faire un grand !

     

    calen10 

     

    ***

    Ah non, non, non, les vieux ne sont pas morts et ils bougent encore ! M'enfin !

    Merci maintenant à mon correspondant pour cette nouvelle ... 

     

    Une dame très âgée, qui se déplace en prenant appui sur une canne, monte dans un bus bondé. Nous sommes en 2010, personne ne cède sa place. 

    Elle tient difficilement debout et à l'occasion d'un arrêt un peu brutal de l'autobus, sa canne dérape sur le sol et elle s'étale de tout son long.
    Bien assis sur son siège, un petit garçon d' environ six ans la regarde et dit :
    - " Vous savez madame, si vous aviez mis un petit bout de caoutchouc au
        bout de votre canne, vous ne seriez pas tombée ! "   
    La vieille dame, très en colère :
        - " Et si ton père avait fait la même chose, il y a six ans,j'aurais eu un siège aujourd'hui, petit con ! "

     

    vieille-dame-navait-joue-tennis-nouvelles-fon-L-1 

     

    ***

    Une dernière info, si on a la patience de la lire, ou de la parcourir des yeux, proposée à notre réflexion par une active correspondante. Pourquoi j'ai gommé les noms, qui y figuraient ? Pour faire chercher ceux qui seront intéressés. Pourquoi je la poste sur ce blog ? En reflet à mon indignation des privilèges sans cesse grandissants d'un petit nombre immensément riche, alors que la Nuit du 4 Août 1789 a pourtant proclamé l'abolition de tous les privilèges en France. Je ne veux pas ôter aux riches la fortune qu'ils ont légitimement gagnée, mais le légitime s'estompe de plus en plus et fait place aux passe-droit et à une criante injustice.

     

    A l’aube d’une période d’austérité et d’un plan de rigueur pour la France , il peut être intéressant de connaître la liste (non exhaustive, tirée du « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) des personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en Suisse, ou dans un autre paradis fiscal.
    S’ils l’ont fait en toute légalité (achat d’une résidence en Suisse, séjour inférieur à 6 mois sur le sol français), il est par contre inadmissible que certains d’entre eux continuent à s’immiscer dans la vie politique française, en participant activement aux campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel candidat, ou pire, en étant officiellement investi par l’Etat pour représenter la France à l’étranger, comme c’est le cas actuellement pour un acteur français célèbre qui est le parrain officiel du pavillon français à l’exposition universelle de Shanghaï.

    Parmi les plus actifs dans ce domaine, il y a donc AD, mais aussi JH - ah que, mais oui- (le premier résidant à Genève depuis 1999 et le second à Gstaad depuis 2006), sans oublier le chanteur compositeur ChA (résidant à Genève), l'interprète PK, les comédiens EB, DA, l'écrivain populaire ML et le lauréat du prix Nobel de littérature et du prix Goncourt MH.

    Parmi les sportifs on peut citer les champions automobile AP, JA, le cycliste RV,  les joueurs de tennis GF, RG, HL, AM, GM, CP et JWT, qui payent tous leurs impôts en Suisse.

    Moins étonnant, mais encore plus scandaleux, des personnalités des
    affaires qui exercent actuellement (ou ont exercé récemment) un pouvoir
    politique économique ou financier en France, parmi eux :
    AZ (Vinci), CB (AB groupe, TF1), DH (couturier) et JLD (salons de coiffure, cosmétiques).

    Mais aussi des rentiers et des héritiers, dont les fortunes ont été créées en France, avec la participation de centaines de milliers d’ouvriers français :
    l'héritier EP des automobiles du même nom, JT (PDG de la société du Louvre, ancien ministre de la justice et député de la Marne), PH (patron de presse du Groupe Hersant), CB (héritière de la fortune Bouygues), les familles D(Carrefour), M (Auchan) et H (Promodès), tous résidant à Genève ou aux environs.

    Si ces gens n’aiment pas (fiscalement) la France, qu’ils la quittent et qu’ils l’oublient, et surtout qu’ils n’en profitent pas quand ils en ont besoin (comme par exemple pour venir s’y faire soigner).

    A tous les Français qui vont se serrer la ceinture dans un proche avenir, nous proposons de boycotter les concerts, les disques et les livres de tous ceux qui ne participeront pas à l’effort de solidarité nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes télévisées (pour la promotion de films et de disques) aux artistes concernés et de ne plus faire de sponsoring aux sportifs exilés.

    Aux députés nous demandons d’instaurer une loi pour qu’il ne soit plus possible pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en France (dans un hôpital public) ni de représenter officiellement la France à l’étranger.

    Si vous pensez que ce message est légitime, faites–le circuler. Il aura peut-être le pouvoir de ramener certains de ces égarés fiscaux à revoir leur position.

    ***  

    Pour terminer en beauté, merci Anaëlle, d'avoir découvert ce petit bijou !

    http://www.dailymotion.com/video/xevqi5_le-declin-de-la-france-analyse-par_news#from=embed

     

    ***

     

     


    9 commentaires
  •  

    Non, nous ne sommes pas à la BBC mais c'est joli comme titre, non ?

    Cela en jette ! Bref, j'ai deux nouvelles à annoncer.

     

     

    1) Où en est l'aventure du 101 Rue de la Mazurka, saison 2, hmmm ?

    Manon vous répond. Regardez-la bien dans les yeux !

     

     

     

    Manon-Guerret 

     

    Le 8 octobre, Jill Bill va faire paraître un nouveau chapitre mettant en scène son styliste Stevy de Rentlau, son amoureux coiffeur Zizi et l'impressionnante chatte siamoise Wonder.

    Nous nous en réjouissons d'avance.

    Mais si quelqu'un, par chance, voulait nous offrir un nouveau chapitre avant, nous ne nous sentirions plus de joie ! C'est sur le blog des Croqueurs que Tricôtine enregistre les futurs participants (http://croqueurs-de-mots.over-blog.com/).

     

    En direct de Miroboland et d'ailleurs, c'était : Manon Guerret, marionnette hors scène inventée par Marie-Louve, qui vous surveille et vous supervise, mes enfants ! Le 101 ce n'est pas rien ... Bisous, mes chéris !

     

     

    ***

     

     

    2) De la grève à la manif ! C'était la transmutation de septembre proposée par Olivier de Vaux.

     http://olivierdevaux.over-blog.com/

     

    Le principe du jeu : écrire un texte, une histoire, un poème, une chanson, tout ce qu'on veut en passant progressivement du mot grève au mot manif, en changeant une lettre au mot grève pour obtenir un autre mot, puis une lettre -et toujours une seule, sans changer l'ordre des lettres- pour obtenir un autre mot et arriver ainsi au mot manif !

     

    Le réjouissant, magnifique et magique résultat, la palette des joyeux et prolifiques efforts des participants est en ligne, chez le Sieur de Vaux, bien sûr !

    Merci à Olivier et bravo à sa mise en page, qui ne fut pas aisée à réaliser.

     

    Je vous propose juste mon choix d'illustration, ci-dessous.

    Source : www.dervenn.org

     

     

     

    manif - www.dervenn.org 

     

     


    5 commentaires
  • carte trajetCouchée tard, les yeux éblouis, eh oui, par la puissance évocatrice des mots et des chansons, de la musique, dans un décor sobre pourtant mais volontairement ainsi. Piano et instruments, cachés aux regards derrière des tentures, n'en avaient que plus de portée. D'ailleurs, mon Ours Castor, pour goûter pleinement la musique, ferme souvent les yeux.

     

     

    Une jeune fille Marie, dans sa grande capeline et730-788-thickbox sa longue jupe du début du siècle dernier, les cheveux doucement retenus dans un bonnet, est venue lire ses lettres à sa cousine Gwen. Bercés par ses mots, nous pouvions admirer les grands voiliers cap-horniers amarrés, ceux qui allaient chercher le nitrate et autres précieux métaux et denrées jusqu'au Chili et ailleurs. Nous l'avons suivie dans ses promenades sur le port breton, seule et un temps en compagnie d'un commandant de navire de passage. Marie redevenait Frédérique (chant et mise en scène) pour chanter les tempêtes, les naufrages, les peines de l'absence, aussi bien pour les marins que pour les femmes et les fiancées.

     

    Un capitaine au long cours en retraite (interprété par Daniel Krellenstein, comédien) nous a tour à tour captivés, amusés en se rappelant ses relations ambiguës avec son second Monsieur B, en nous faisant vivre des épisodes où l'on comprend bien que l'océan n'est jamais un ami, le navire, si ! Grâce à lui, l'ancre nous a révélé son importance et ses secrets.

     

    9782914208284FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueDeux matelots expressifs (Philippe Mira : piano - claviers ; Enrico Matuchet : percussions - batterie) venaient parfois jouer aux osselets, ou tricoter des chaussettes lors des jours de calme plat !

     

    Les quatre artistes ont aussi donné de la voix dans des choeurs d'une belle harmonie, en nous invitant à nous joindre à eux pour leur salut de fin. Sérieux, gravité, humour subtil nous ont imprégnés tout au long d'un voyage initiatique, dans une salle dont les contours s'étaient vite estompés.

     

    Je souhaite des vents favorables au spectacle qui vient de commencer ! Un grand bravo à Frédérique, grosse brassée de roses multicolores, et bravo à son équipage fin prêt !

     

    Lenaïg

     

     

    Images :

    pwww.mva.free.fr/trajet.html Médecine Voile Aventure

    pRenoir, la Jeune fille et la mer

    pCap-horniers français, Mémoire de marins des voiliers de l'armement Bordes,

    de Brigitte et Yvonnick Le Coat, Le Chasse-Marées, Editions Ouest-France

     


    5 commentaires
  • Frédérique Sentier des Halles edited

     

      Sentier des Halles 2010


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique