• Gascarina editedEncore un marsupial ! Ils m'attirent, ces animaux à la douce fourrure qui portent leurs petits dans une poche, enfin la maman seulement, le papa n'en a pas, de poche ! J'ai eu un petit coup de foudre pour l'opossum, qui, lui, vit en Amérique au point de lui écrire une petite chanson :

    Savez-vous ce qu'est l'opossum ? link

     

    J'ai ma Gascarina, lémurien de son état (ma "lémurienne" à moi, même si le mot n'existe pas au féminin, on se demande pourquoi !), qui ressemble au sifaka de Madagascar,  et maintenant, voici le koala !

     

    Koala en peluche - www.doudou-shop.comAnaëlle m'a transmis un courriel en photos, qui nous invite d'ailleurs à partager avec nos amis les délicieux moments des débuts dans le monde de deux bébés australiens recueillis par les humains.  Deux bébés qui s'en portent bien, appréciant les câlins ! Voyons plutôt ...

    Lenaïg

    ***

     

     

    "Il n'est pas courant pour un koala de porter des jumeaux et ce qui est regrettable, dans cet exemple, c'est que la maman koala a été heurtée et tuée par une voiture qui passait. Heureusement le chauffeur s'est arrêté et a pris la mère pour la transporter au cabinet vétérinaire local (mais elle était déjà morte). On a découvert qu'elle avait deux bébés dans sa poche.

     

     

      Koalas 01 - !cid E79EC571AA7C40028E405F00E7002AA2@PCdejoel 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les bons soins de la vétérinaire.

    Nourrissage à la seringue.

     

    Koalas 02 - !cid AC6D89C32C53430AA43D80729D7F8C08@PCdejoel

     

    Ils sont sauvés !

     

     Koalas 03 - !cid 47FA9E2C410C4C44BAB2E8399D141BE3@PCdejoel

     

    Première risette.

     

     Koalas 04 - !cid 1231D8F367DF49B9A3CA69FCE9A9532D@PCdejoel

     

    Le biberon semble apprécié.

     

     Koalas 05 - !cid 6F6142357DFE482FB574368828EAE878@PCdejoel

     

     Koalas 06 - !cid 7E592B76096E434EAF7224C5BBDB7F5E@PCdejoel

     

    Koalas 07 - !cid E35DA330586C46E1B12C46D3FCE0ACD3@PCdejoel

     

     Koalas 08 - !cid E53C39ED88D44ACF8B5E6D4B845098D0@PCdejoel

     

     Koalas 09 - !cid 15041739B8934840924A6E8178489AB5@PCdejoel

     

    Koalas 10 - !cid E1C741BC53334897BD46E93008AEA742@PCdejoel

     

    Le bisou "merci".

     

    Pour juger une civilisation,

    une religion, une philosophie,

    un être humain,

    il existe une façon bien simple :

    leurs attitudes vis-à-vis du monde animal.

    Jean Prieur."

     

    J'ai conservé la plupart des légendes qui accompagnaient les photos,

    que j'ai placées entre guillemets.

    Les références de ces photos sont indiquées dans l'album Animaux de ce blog.

    Les sites consacrés aux animaux ne manquent pas mais j'en propose un joli sur les marsupiaux :

     http://nezumi.dumousseau.free.fr/austanim2.htm

     

     

     


    3 commentaires
  •  rates-de-la-communication--les-incomprehensions-semantiques - www.ithaquecoaching.com

     

    "UNE PETITE REVISION !

    Qui a dit que le français était compliqué ? 

    Voyez par vous-même en lisant ces phrases.                

     

     

    Monde du travail, des techniques,des relations professionnelles ...

    - Je vis ces vis.
    - Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.
    - Mes fils ont cassé mes fils.
    - Ils expédient leurs lettres ; c'est un bon expédient.
    - Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.
    - Nous inspections les inspections elles-mêmes.
    - Nous exceptions ces exceptions.
    - Nous objections beaucoup de choses à vos objections.
    - Nous portions nos portions. Les portions, les portions-nous?
    - Nos intentions c'est que nous intentions un procès.

     

    Monde littéraire ...

    - Je suis content qu'ils nous content cette histoire.
    - Nous relations ces intéressantes relations.
    - Nous acceptions ces diverses acceptions de mots.
    - Nous éditions de belles éditions.

     

    La nature, les relations humaines et mondaines ...

    - Les poissons affluent d'un affluent de la rivière.

    - Les poules du couvent couvent.

    - Ces dames se parent de fleurs pour leur parent.
    - Il est de l'est.
    - Cet homme est fier; Peut-on s'y fier?
    - Il convient qu'ils convient leurs amis.
    - Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.
    - Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.
    - Ils résident à Paris chez le résident d'une ambassade étrangère.

    Il faut être bon en français, une évidence. "

     

    ***

     services-a-la-personne-cooperative - www.blog.services-a-la-personne.pro 

    L'emploi du pronom indéfini.

    " Il était une fois quatre individus qu'on appelait
    >   Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne...
     
    Il y avait un important travail à faire,
    >   Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
    >   Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
    >   Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
    >   Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde !
    >   Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
    >    Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait
    >   En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
    >  
    Parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire. "

     
    >   MORALITÉ  
    >   Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
    >   Il serait bon que Chacun
    >  Fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir

    >   Que Quelqu'un le fera à sa place  Car l'expérience montre que
    >   Là où on attend Quelqu'un,
    >   Généralement on ne trouve Personne !
    >
    >   CONCLUSION 
    >   Je vais le transférer à  tout le monde afin que chacun puisse l'envoyer à quelqu'un sans oublier personne... "

    ***

     

    Références des illustrations : album Fantaisies 4, ratés de la communication et Services à la personne.

     

    Je remercie mes correspondants par courriel, notamment Anaëlle, pour m'avoir fait parvenir ces délicieux petits textes de réflexion. Bon week end, bonne lecture à ceux et celles qui passeront par ici.

     

    Lenaïg

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Demain, le retour de Klotz, le justicier hors la loi !

    Un vilain personnage va être "dégommé" !

    Ce n'est pas moral ?

    Non, mais c'est virtuel et c'est bon,

    quand on aime les polars noirs !

    Dès 6 h 00 du matin, si on est levé, on sera au parfum !

    C'est l'arrivée du printemps et :

    -- Le retour de Rahar ! --

     

     

    ***

    Et le printemps, étant décidemment bien accompagné

    dans son arrivée,

    a le plaisir de nous inviter également

    à une balade en 2 CV,

    celle "sans retouche" de l'ami

    -- Nino "bear" Brown  ,

    le rappeur sans peur !

    Son auto est magique,

    elle accueille dans son habitacle tous les fans !

    (Voir Album photos "La 2 CV verte sans retouche"

    et sur facebook) 

     

       

     

    L'ami rappeur Nino

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • La-vache-qui-rit-www.carrefourdescultures.com-

     

    La Vache qui rit ... Une illustration géniale, un couvercle du tonnerre ! Cette construction en abîme grâce aux boucles d'oreilles ! Oui mais ...

    Je poste ici un communiqué qui a été porté à ma connaissance, émanant de l'Hôpital de Villejuif.

    Je ne mange plus de fromage Vache qui rit depuis l'enfance. Chacun fera ce qui lui semblera bon, mais moi ce qui m'inspire, c'est la bonne bouille de cette vache. L'illustrateur publicitaire n'est en rien responsable de ce que le fabricant met dans son fromage !

     

    La Vache qui rit, couvercle génial, oui mais ... Communiqué de santé

     

     

    Pop pop pop !

    Quelque chose nous met la puce à l'oreille ! Que lit-on ? L'E330 serait le plus dangereux ? Cette bonne blague, c'est l'acide citrique !

     

    Alors voici un nouveau communiqué :

     

    Communiqué sur les additifs alimentaires

    ADDITIFS ALIMENTAIRES : LA MISE AU POINT DE L'IGR

    Un document sur les additifs alimentaires, « distribué par l'hôpital de Villejuif », circule depuis de nombreuses années.

    Ce document anonyme, qui comporte une liste de substances dont près d'une vingtaine qualifiées de "toxiques" « cancérigènes » et 25 de "suspectes", diffuse de fausses informations sur les additifs alimentaires.

    Son caractère mensonger est illustré tout particulièrement par le cas de l'additif E330, présenté comme le plus dangereux, alors qu'il s'agit simplement de l'acide citrique qui existe en abondance à l'état naturel dans les agrumes.

    L'Institut Gustave-Roussy, situé à Villejuif et anciennement appelé « Institut du Cancer », a précisé à différentes reprises, par des communiqués de presse, qu'il était totalement étranger à la rédaction et à la diffusion de ce tract.

    Par ailleurs, certaines listes ont été diffusées sous le timbre du Ministère de la Santé et de la Famille qui a dû porter plainte, en son temps, pour usage de faux.

    Bien que l'origine et la cause de ces diffusions ne soient pas élucidées, cette affaire a pour conséquence de jeter un doute dans l'esprit des consommateurs sur les procédures d'autorisation d'emploi des additifs.

    Le Ministère de la Santé à rappelé régulièrement depuis 20 ans que la France est un des rares pays à pratiquer le système des listes positives dans ce domaine, c'est-à-dire qu'il est interdit d'employer, dans l'alimentation humaine et animale, tout additif (colorant, conservateur, etc.) qui ne soit pas sur les listes officielles d'autorisation d'emploi.

    L'organisme public chargé de contrôler la présence d'additifs dans les produits alimentaires est :

    La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

    Il est donc possible de s'adresser à ce service pour obtenir davantage de précisions.

    IGR, Juin 2002.

     

    http://www.igr.fr/fr/page/communique-sur-les-additifs-alimentaires_12

     

     

    Mais ceci n'enlève rien à la nécessité d'assainir nos aliments, truffés d'éléments nocifs et indésirables !


    3 commentaires
  • confiance en soi - www.laucaformation.com

     

     

    Pour Lyly qui termine sa quinzaine des défis des croqueurs, j'ai pensé à Arthur Rimbaud et à ce passage de sa Nuit en Enfer, dans Une Saison en Enfer. Je vous en propose la lecture ici, il y est question de la confiance. Rimbaud a 29 ans. 

     

    ***

    Il y a quelqu'un ? Père Noël - www.merci-facteur.com 

     

    Écoutez !...

     

    J'ai tous les talents ! - Il n'y a personne ici et il y a quelqu'un : je ne voudrais pas répandre mon trésor. - Veut-on des chants nègres, des danses de houris ? Veut-on que je disparaisse, que je plonge à la recherche de l'anneau* ? Veut-on ? Je ferai de l'or, des remèdes.

     

    Fiez-vous donc à moi, la foi soulage, guide, guérit. Tous, venez, - même les petits enfants, - que je vous console, qu'on répande pour vous son coeur, - le coeur merveilleux ! - Pauvres hommes, travailleurs ! Je ne demande pas de prières ; avec votre confiance seulement, je serai heureux.

     

    - Et pensons à moi. Ceci me fait peu regretter le monde. J'ai de la chance de ne pas souffrir plus. Ma vie ne fut que folies douces, c'est regrettable.

     

    Bah ! faisons toutes les grimaces imaginables.

     

    Décidément, nous sommes hors du monde. Plus aucun son. Mon tact a disparu. Ah ! mon château, ma Saxe, mon bois de saules. Les soirs, les matins, les nuits, les jours... Suis-je las !

     

    Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l'orgueil, - et l'enfer de la caresse ; un concert d'enfers.

     

    Je meurs de lassitude. C'est le tombeau, je m'en vais aux vers, horreur de l'horreur ! Satan, farceur, tu veux me dissoudre, avec tes charmes. Je réclame. Je réclame ! un coup de fourche, une goutte de feu.

     

    Ah ! remonter à la vie ! Jeter les yeux sur nos difformités. Et ce poison, ce baiser mille fois maudit ! Ma faiblesse, la cruauté du monde ! Mon Dieu, pitié, cachez-moi, je me tiens trop mal ! - Je suis caché et je ne le suis pas.

     

    C'est le feu qui se relève avec son damné.

     

     Arthur Rimbaud

     Avril-août 1873 

     

     

    Le lien vers la page d'où j'ai copié l'extrait :

    http://www.mag4.net/Rimbaud/poesies/Nuit.html

     

     

    Source Wikipedia :

    Une saison en Enfer est peut-être, comme l'a prétendu Verlaine, une « prodigieuse autobiographie spirituelle » de Rimbaud. L'écriture chaotique est sans cesse traversée par une multiplicité de voix intérieures. Le locuteur y crie sa souffrance, son expérience intime : il a compris qu'il ne pouvait « voler le feu » pour lui seul. Une « ardente patience » est indispensable pour que la défaite ne soit pas définitive. Mais vouloir oublier « l'Enfer », c'est trahir l'humanité. Pourtant, dans la solitude atroce de la ville, la fatigue étreint le jeune poète.
    Régulièrement aphasique ou traversé par des cris de révolte contre l'Église, contre la société du XIXe siècle qui enferme l'individu, Rimbaud fait part au lecteur de ses échecs : échec amoureux, et l'on peut penser à sa relation avec Verlaine, mais aussi au fait que pour lui, « l'amour est à réinventer ». Échec aussi de sa démarche de Voyant : c'est un être qui, seul, a voulu se damner pour retrouver le vrai sens de la poésie.

     

     

    ***

     confiance2 - www.chsrf.org

     

     

    Bououh, pas la grande forme aujourd'hui mais il faut toujours aller de l'avant. Je devrais plancher un peu sur le thème de la confiance, qui sera débattu demain lors du Café philo d'Ivry. Je n'y arrive pas, grosse fatigue, c'est  comme ça. Mais avant demain, peut-être, cela viendra !

    Lenaïg 

           

     

    Références des illustrations : Albums Animaux et Fantaisies 3.

     

     

     

    Yvonne et Stéphanie vous invitent à participer au

     

    CAFE PHILO

     

    VENDREDI 19 NOVEMBRE 2010

     

    AU CAFE « Le PICARDIE »

    1, rue Pierre Brossolette [Place Danton]-94200-Ivry-sur-Seine

    [métro Mairie d’Ivry]

     

    A partir de 19h30, repas 12 euros par personne

    (réserver si possible avant le 18 NOVEMBRE au 01 46 72 19 77 ou par
    email lepine.stephanie@neuf.fr )

    A partir de 21h, débat sur le thème :

     

    « QU’EST-CE QUE LA CONFIANCE ? »

     

    Avec Gunter Gorhan, juriste, Edith Perstunski-Deléage, professeur de philosophie

     

    (Animateurs bénévoles)

      


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique