• Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

    Au tout début, très difficile,
    Rien ne venait, sauf : rime en beau !
    C'était navrant, bien trop facile,
    Hélas pensai-je, c'est le fiasco !
    A court d'idées, point d'historiette,
    Malédiction, double zéro,
    Bouh, shame on me ! Coeur pas en fête ...
    Ah, aujourd'hui, j'ai mon héros !
    Un grand éclair, et du tonnerre,
    Diplodocus, coléoptère !

    Ah, c'est bien sûr, rien de nouveau,
    Rien mais pourtant, merci, ma muse !
    Comment ? dit-on, un alcoolo ?
    Haddock, que c'est ! Que je m'amuse,
    Il boit beaucoup, mais pour de faux,
    Brest, connaît-il ? Oui, son tonnerre !
    Alors, c'est lui, très rigolo,
    L'injure absurde, tout pour me plaire,
    Doryphore, zouave ou cachalot !

    Lenaïg

    Ouf, évité le personnage laid ou beau, rien du genre à la Mirabeau ! Voici Haddock acrostiché pour la Récré, maîtresse Jill ! Parce que cela m'est venu pendant mon repas de midi : Archambaud, c'est Archibald en anglais, je suis heureuse d'avoir vérifié que point ne me trompais ! le même prénom, d'origine germanique, nous dit le moteur de recherche. A ma connaissance, le Capitaine Haddock n'a jamais mentionné d'ancêtres britanniques dans sa famille, alors qu'en revanche on connaît bien le chevalier François de Hadoque, corsaire du Roy Louis XIV ... Un mystère dans la généalogie post-louis-quatorzième du capitaine, qui laisse ... long cours à l'imagination ! De plus, il doit être de nationalité belge, comme Tintin, dont il est le solide et fidèle compagnon.

    Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill




     

     

     

    Prénom : Archambaud - Lenaïg, Cour de récré chez Jill


    15 commentaires
  • Voici trois interprétations de "Feeling good" : la plus récente, celle de Muse, que m'avait fait connaître une ancienne collègue, californienne, du temps de mon travail en entreprise et avec qui j'avais établi des liens assez forts. Ah, Shana, elle s'était mariée, j'ai encore les belles photos de son mariage et maintenant, difficile de retrouver sa trace (mais pas impossible, sans doute). Ensuite celle de Nina Simone (malheureusement, il faut subir la pub avant), enfin celle de Michael Bublé.

    Les paroles semblent simples, pour moi elles trouvent toute leur puissance dans l'interprétation chantée et la musique. Un hymne à la vie, à un nouveau départ, tandis que papillons et libellules dansent dans le soleil ! De l'angoisse et de la douleur, pourtant, dans les voix et dans les notes et accords, c'est le passé qui essaie encore de peser parce que la vie n'a pas été facile (celle de Nina Simone, par exemple). Les plus poignants sont le groupe Muse et Nina Simone, qui a inauguré la chanson. Michael Bublé reste plus léger, mais il adresse les paroles à sa future femme dans le public.

    C'est ce que je devrais me chanter chaque matin, quand un jour nouveau se lève ...

    Lenaïg

    PS : bon, tant mieux, au fond, il faut cliquer pour écouter Nina Simone et on l'a directement. Eh ben, non, "ils" tiennent à leurs pubs ! J'ai réessayé et je me suis coltiné la pub, une nouvelle à chaque fois ...


    13 commentaires
  • Prénom : Babette - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Babette s'en va-t-en guerre est un film français réalisé par Christian-Jaque et sorti en 1959.

    En 1941 une jeune provinciale française est à Londres où le lieutenant Gérard de Crécy la fait engager comme femme de ménage au Quartier Général de la France libre. Le major Fitzpatrick, officier de renseignement britannique, remarque son étrange ressemblance avec Hilda, l'ex-maîtresse du responsable allemand du débarquement en Angleterre, le général von Arenberg. Après un entraînement intensif, elle est parachutée en France avec Gérard afin d'enlever le général.

    Après de multiples aventures, elle se fait engager par Schulz, chef de la Gestapo pour surveiller Arenberg.
    ***

    Coucou, maîtresse Jill, j'ai eu ce titre dans la tête en découvrant le prénom de la semaine, alors comme j'avais beaucoup oublié, je suis allée me rafraîchir la mémoire ! Maintenant, je ne sais pas si ma Babette de ce jour ressemble à Brigitte Bardot, ce que je sais c'est qu'il faut la chercher dans mes mots et en chanson, sur l'air de Malbrouk s'en va-t-en guerre ! Je ne souhaite pas terminer ma chanson, qui n'a pas la triste fin de la chanson d'origine, je souhaite bon vent à ma Babette.

    Babette s'en va-t-en guerre
    Miroton miroton mirontaine

    Contre la haine, la misère,
    Ne sait quand reviendra ...
    Sans armes, mais très volontaire
    Miroton miroton mirontaine

    Sa colère est salutaire
    Et ne la quitte pas !

    Sans faire croiser le fer,
    Il faut repousser l'enfer !
    En mission humanitaire,
    Babette est une infirmière

    Qui n'aime pas les frontières
    Car tous les hommes sont frères
    Aux quatre coins de la Terre
    Mais certains n'en ont que faire ...

    Lenaïg

    Participation de Marie Louve sur Overblog : clic !


    19 commentaires
  • Le petit Gloire, maîtresse Jill, fut à sa naissance celle de ses parents, qui désespéraient d'avoir un enfant. Prénom insolite, pour un garçon ? Non non, je suis allée me renseigner : 9 garçons ainsi prénommés en France en 2013 si je me souviens bien et d'ailleurs, on peut faire confiance à Jill, elle sélectionne ses prénoms avec soin. Ce n'est pas tout ! voici son nom de famille : Dieu-aide, un patronyme courant dans le Sud-Ouest, notamment dans le Gers.

    Prénom : Gloire - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Si la maman de Gloire est ouvertement croyante (s'est-elle souvenu que la gloire est l'auréole des saints ?), le papa on ne sait pas. Ce que l'on sait, c'est qu'il a tout de suite pensé à l'étonnant phénomène atmosphérique également ainsi nommé, ce qui l'a enthousiasmé !

    Gloire n'a plus ses couches culotte, il a grandi assez pour se présenter à la Cour de récré spéciale et enchantée ! Ses cousins l'appellent Glo, gageons que ses nouveaux copains ne tarderont pas à en faire autant.
    Il n'a que faire de la splendeur de son prénom, oh non ! Je ne dirai pas qu'il aime se rouler dans la fange mais je dois avouer qu'il n'aime rien tant que sauter dans les ornières et les flaques à pieds joints et y faire des clabousses avant que ses parents aient le temps de dire ouf ... C'est déjà une "Petite Poucette" comme dirait Michel Serres, et là, il est tout fier quand il brille à ses jeux vidéo de ses petits pouces agiles.

    Hé hé, pour le moment, Gloire n'est pas très partageur et plutôt batailleur !
    Mais cet enfant unique découvre tous les jours qu'il n'est pas le centre du monde et l'innombrable assemblée très variée de la Cour de récré va lui faire rencontrer d'extraordinaires échantillons de l'humanité, une foultitude d'
    autres animaux ainsi que des univers parallèles, toujours sous la houlette de la maîtresse qui veille à tout débordement (!), son esprit va s'ouvrir et sa personnalité se former. Jill, mon petit bonhomme va-t-il réussir son examen d'entrée ?

    Lenaïg

     

    Prénom : Gloire - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Prénom : Gloire - Lenaïg, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Photos :


    24 commentaires
  • Ceci est un jeu commencé le 1er août dernier, une histoire à bâtir en commun. D'abord la règle en a été un seul mot à la fois pour chaque participant tour à tour, ce qui a découragé certain(e)s et ce qui donne le début farfelu qu'on va voir ! Maintenant, je change cette règle et chacun pourra faire un ou deux paragraphes à la fois pour faire avancer l'intrigue.  Le démarrage a eu lieu sur Overblog (clic !). Un télescopage de commentaires a initié deux débuts différents, une histoire originelle et une histoire que j'ai appelée "parallèle". L'histoire originelle se poursuit sur OB (clic !), l'histoire parallèle est ici, beaucoup plus fantastique que l'autre ! A chacun d'ajouter son grain de sel selon son inspiration.
    Note de Lenaïg

    Le Canard mystérieux ! Jeu, histoire à suivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le cheval galope, fier comme son maître adoré, toujours dans la fougue du premier amour. Il va cependant se produire un vent du nord qui aura un maléfice audacieux sur toute l'atmosphère orageuse ambiante mais alors il faut agir vite pour le défier. Son instinct, au cheval, le fait soudain sursauter jusque sur un monticule bizarre prêt à décoller, que, providentiellement, un canard extraterrestre survole. L'étang s'agite vivement plus qu'à son ordinaire. Pourtant la fée, depuis sa fenêtre de voiture étincelante comme un sou neuf.. voit pourquoi l'étang s'agite.. Grenouilles et crapauds sont dans la période de copulation La fée s'inquiète car l'effervescence de l'étang prend des mesures terrifiantes : Pauvre fée.. le croassement devient de plus en plus fort.. elle comprends terrifiée que les batraciens sont épouvantés par cet immonde canard laqué qui n'était en fait qu'un leurre pour camoufler la sorcière  vouant un malheur certain à la fée qui voulait apporter sur la terre les principes du bonheur...

    La jolie fée ne le sait pas.. ne devine rien! Elle est pure et naïve ses parents ne lui ont jamais parlé du vilain canard laqué qui peux prendre différentes formes. Cette jolie fée naïve n'en est pas au bout de ses peines : le canard laqué avatar de la sorcière a donc déclenché le soulèvement du monticule et pendant que tout le monde a les yeux fixés sur le remue-ménage de l'étang, le cheval manque de désarçonner son cavalier en sautant in extremis plus loin sur la berge et sous le monticule se révèle un terrible dragon ailé, noir de noir sauf sa gueule cracheuse de feu. Cavalier et monture vont-ils pouvoir s'échapper, tandis que la fée fait face au dragon et au canard qui ricane ? Pendant que l'étang continue de remuer dans un vacarme épouvantable, que les batraciens continuent  de grouiller dangereusement, le cavalier et sa monture ce magnifique cheval n'écoutent que leurs courage voyant la fée en danger.. leur sang ne fait qu'un tour. Il rigole ce canard..  comme il est extra ...terrestre, ( mais aussi dans les assiettes lorsqu'il est laqué!) avatar de la sorcière.. il cherche dans sa p'tite tête ce qu'il va bien pouvoir faire pour continuer à semer la terreur ; d'un coup de bec magique il se transforme en beau chevalier et s'approche de la fée avec un tendre sourire !! la fée n'est pas dupe ...

    Oh non elle est fine et rusée....la fée,  ayant été bien élevée par sa marraine! Mais voici qu'au lointain se profile une ombre noire  jetée comme un linceul qui couvre l'étang et envahit toute la plaine . Un froid glacial tombe crapaud et grenouilles se terrent..car  l'immense Dragon Noir envoie sa langue de feu les chevaux se cabrent. C'est alors qu'un petit Colvert vient pincer le linceul avec son bec ! L'ombre noire disparaît. Sur un grand coin-coin de rire et un clin d'œil à la jolie fée, le Colvert disparaît dans les profondeur de la mare. Le cheval semble calmé.. il est moins rétif son pas est plus assuré l'ombre de la mort s'est enfuie grâce au canard et a son bec ! Le beau et jeune cavalier a lâché un peu les rênes, le trot est régulier.. son cœur  bat dans l'ivresse. Fin de l'épisode ahurissant, halluciné ! Mais est-ce terminé ? Le cheval et son cavalier ont adopté le trot, plus de galop ... Et la fougue du premier amour ? S'est-elle émoussée ? Et d'abord, de quel premier amour s'agit-il, hein ? Entre l'homme et sa monture ? Hum, on peut en douter. Le rideau peut être tiré, comme au théâtre, mais il peut aussi rester levé !

     


    38 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique