• Ma participation au jeu, et sur Overblog la participation de Marie Louve : clic !

     

     

    Romane prend l'R

    La ravissante Romane a rompu, trop ronchon, son Roméo ! Elle roule en ruminant dans les rues. Regardez son air perdu ! Un riche héritier, qu'il est, mais après lui avoir fait miroiter une vie en rose, il lui ressasse un avenir sombre : après leur mariage, elle serait mère au foyer, une portée chaque année, pour lui assurer une nombreuse progéniture ! Romane va revoir ses amies, qu'il refusait de rencontrer, elle l'a prévenu, à son bureau : "je ne rentre pas ce soir, je sors prendre l'air ! Je te rendrai la voiture demain et je rassemblerai mes affaires pour partir."

    A son retour, sera-t-il fair-play, ou aura-t-il rejeté ses affaires sur le trottoir et changé clés et serrures ? Il redoute le ridicule, alors elle est à peu près tranquille. Exprimera-t-il des regrets ? Elle le voudrait ! Elle se rappelle qu'au début de leur relation, ils sortaient, au restaurant puis en prétextant du retard à son travail, il rentrait tard et râlait de la voir dévorer des romans et renâclait pour ses cours de rumba ... Aurait-elle dû rester briquer la demeure du rez-de-chaussée au grenier à longueur de jour ?

    Trop jeune pour jouer un rôle ringard de mémère ménagère ! Lui disent après son arrivée ses amies réunies. Et la rumeur lui est révélée : le lascard court après sa secrétaire, on les a aperçus bras-dessus bras-dessous sur le boulevard ! Romane en pleure des larmes de fureur. 
    Le riesling à la rescousse, le naturel revient et le rire reprend le dessus. Romane postulera comme surveillante à la Cour de récré, présentée à maîtresse Jill par Rosaline déjà inscrite, jusqu'aux vacances scolaires.
    Une virée à Rome est prévue après !

    A la rentrée, Romane retravaillera pour gagner son propre argent, elle prendra des cours et elle espère de tout son coeur qu'elle réussira dans une carrière artistique. Photographe, cela lui plairait bien.

    Lenaïg

     

    Illustration :
    http://www.tuxboard.com/animaux-au-volant-sourires-au-tournant/


    27 commentaires
  • Bonjour, les amis d'Eklablog. Mais oui, nous avons deux blogs, mes colocs et moi, nos pages sont tantôt ici, tantôt sur Overblog. Si vous voulez nous suivre, Marie Louve, Eliane, Rahar et moi quand nous sommes sur OB, c'est par ici : clic !

    En ce vendredi, vous pouvez nous rejoindre, Eliane et moi, dans nos promenades printanières. Le vol de papillons et les jeunes chiots qui gambadent chez Eliane m'ont fait penser à une vignette de Tintin et Milou (au début de L'Île Noire). Tintin et Milou sortent du train et prennent la route à pied vers le château de Moulinsart pour retrouver le Capitaine Haddock. Soudain, Milou aperçoit un papillon !

    Promenade printanière d'Eliane : clic !
    Promenade printanière de Lenaïg : clic !

    Coucou ! Nous sommes ici, mais aussi ... là !


    9 commentaires
  • La tragédie de l'incendie, les haïkus du vendredi

     

    La page d'Eliane : clic !

    La page de Lenaïg : clic !

     

    La tragédie de l'incendie, les haïkus du vendredi

    Film Bambi : dvdclassic.com
    Fort Mac Murray, Alberta, Canada : lexpansion.lexpress.fr


    votre commentaire
  • Bonjour par ici, maîtresse Jill !

    Participation de Lenaïg : clic !
    Et le portrait de la petite compagne de ma Cornélia :

    Prénom : Cornélia - Lenaïg et Marie Louve, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    http://wamiz.com/rongeurs/adoption/zurka-en-fa-82495.html

    ***

    Participation de Marie-Louve : clic !

    Prénom : Cornélia - Lenaïg et Marie Louve, Cour de récré chez Jill

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    http://www.jeuxvideo.com/forums/42-55-41521188-1-0-1-0-les-drapeaux.htm


    1 commentaire
  • Défi n° 54 chez Evy : l'imaginaire - Lenaïg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici mon choix d'illustration et mes lignes pour le défi chez Evy (clic !)

    Pas de poule sur un mur
    Qui picotait du pain dur
    Parce qu'on était en ville
    J'attendais mon bus, tranquille.
    Mais en faisant quelque pas
    Que vis-je sur ce mur-là ?
    La tête d'un chat bizarre
    Me fixant sans crier gare.
    La nuit tous les chats sont gris
    Leurs yeux brillent dans la nuit.
    Lui donnait une lumière,
    De jour, extraordinaire
    Et cet étrange chat noir,
    Moi seule semblais le voir ...
    Lançait-il une menace
    Ou était-ce un mot de passe
    Vers une autre dimension ?
    Je sondais mon impression :
    Rassurante forte et vive,
    Comme un "Qui m'aime me suive !"
    Etait-il un chat robot ?
    Clic ! Je pris une photo
    Pour le garder en mémoire
    Et poursuivre cette histoire
    Puisque le bus arrivait
    Et mon trajet reprenait.
    Une entité bien réelle,
    Quelqu'un caché derrière elle ?
    Regard laser et des diodes
    Ou chat magique en maraude ?
    But inconnu du graffeur,
    Moi je n'en avais pas peur !
    Il me reste dans la tête,
    Délicieuse devinette ...
    Le chat du mur disparu
    Un autre dessin dessus.
    Pourtant je l'ai je le garde
    Et lorsque je le regarde,
    Plus je vogue en un futur
    Spatial, très haut dans l'azur,
    Dans un ballon et l'espace
    Et le temps vite je passe
    Comme Pratchett et Baxter,
    Suite de La Longue Terre ...
    Je m'imagine en Maggie,
    Dans sa cabine Shi-Mi,
    Détestée, de l'équipage,
    Chatte mystérieuse et sage,
    Robot comme mon chat noir,
    Que seule Maggy sait "voir".
    Un vaisseau à la française,
    Je commande et suis à l'aise,
    Mon chat noir artificiel
    M'aide à penser dans le ciel.

    Lenaïg

    Note : parmi mes livres de chevet, j'ai en ce moment la série de science-fiction, aussi scientifique que farfelue et souvent humoristique, composée par deux génies des genres, Terry Pratchett et Stephen Baxter La Longue Terre, La Longue Guerre, La Longue Mars (j'y suis !), La Longue Utopia, etc !

    Sans considérations sur le contenu touffu des romans, sans entrer dans les détails (il y a une foule de personnages et de situations mais on s'y retrouve !), à bord d'un des aéronefs ballons (ou zeppelins) comme le vrai Hindenburg mais considérablement modernisés (on est dans la seconde moitié du XXIe siècle), la commandante américaine Maggie Kauffman a découvert qu'un chat tout blanc s'était glissé. Elle a compris qu'il s'agit d'un robot, d'une intelligence artificielle, probablement espion. Tout en étant agacée et se doutant de l'identité du "maître" de Shi-Mi, elle n'a pas eu le coeur de la renvoyer et l'a gardée dans sa cabine, malgré l'hostilité de l'équipage. Je lis la série en VO mais j'ai copié ceci en français :

    Citation par fnitter chez Babelio
    http://www.babelio.com/livres/Pratchett-La-longue-guerre/568758
    Elle riva son regard sur le chat. « Bon. Que diable êtes-vous ?
    Une forme de vie mécanique. Comme de juste. Avec le dernier cri en matière d'IA. Ce qu'il y a de bien avec l'intelligence artificielle, c'est que c'est toujours préférable à la stupidité artificielle. Non ? Ha ha ! »


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires