•  

    Le muguet, photos et légendes d'Eliane

    Un peu seul ...

     

    Le muguet, photos et légendes d'Eliane

     Premier bouquet ...

     

    Le muguet, photos et légendes d'Eliane

     En bonne compagnie ...

    Eliane
    ***

    Et demain sur Overblog (clic !), de jolis haïkus sur le muguet
    Note de Lenaïg

     


    9 commentaires
  • Participation de Marie Louve sur Overblog !
    ***

    Ah, maîtresse Jill, son saint patron martyr, avec son frère Crépinien, riposta comme un beau diable -si je puis dire- quand l'empereur romain leur chercha noises -euphémisme !- et dans le terrible affrontement, des anges aidant, c'est l'empereur qui succomba mais Crépin et Crépinien eurent la tête tranchée le lendemain.

    C'est un très beau métier
    Réparer les chaussures
    Et les sacs, les ceintures !
    Pour ne pas l'oublier

    Il faut qu'artisan dure
    Notre Crépin l'assure !

    "Mon" Crépin est donc un cordonnier qui a dû se mettre à la fabrication de clés au détriment du travail sur cuir, regrettant qu'on ne lui apporte pas plus de souliers à réparer ! Mais, pour l'heure, il a trouvé le bonheur : il a conquis sa belle en la faisant danser !

    Lenaïg

     


    29 commentaires
  • Alors que beaucoup d'aminautes sont révoltés contre le déferlement récent de pubs très agressives et gênantes sur Eklablog, je suis d'accord pour l'avoir été moi-même, notamment chez Zaza et Luciole les jours derniers, eh bien, je tente un divertissement du weekend ici même ...

    Et mes muses pour ce divertissement sont Jeanne et Eliane ! Je reprends le tercet de Jeanne, qu'on peut aller lire sur notre Suite des amis et les Clés, sur Overblog : clic !

    La clé du bonheur ?
    - devise des trois petits singes...
    plus quelques autres..!

    et le commentaire d'Eliane :
    ah les 3 petits singes ...ma grand-mère les avait...disparus au cours des années !

    Vous m'avez intriguée toutes les deux, je connaissais l'histoire mais je ne m'en souvenais plus. Avant de se la remémorer, on va contempler une petite galerie consacrée à ces trois singes d'origine asiatique (le thème est chinois, les Japonais leur ont donné leurs noms), déclinés en BD, en mignons doudous en peluche, en fresque murale "graffée", en statuettes (est-ce bien des statuettes que tu évoques, Eliane ?) et pour finir, en caricature bien actuelle (sans autre commentaire).

    Lenaïg

    Les trois singes et la clé de la sagesse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les trois singes et la clé de la sagesse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les trois singes et la clé de la sagesse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les trois singes sages - Divertissement du samedi, Lenaïg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Les trois singes sages - Divertissement du samedi, Lenaïg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    http://fr.dreamstime.com/images-stock-trois-singes-sages-image16199764

    ***

    Alors, l'histoire !

    Je reprends des passages de l'article de Wikipédia (clic !) :

    Les singes de la sagesse (aussi appelés « les trois petits singes ») est un symbole constitué de trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : le premier les yeux, le deuxième la bouche et le troisième les oreilles. Ils forment une sorte de maxime picturale : « Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal». À celui qui suit cette maxime, il n'arriverait que du bien.

    Cette maxime fut notamment prise pour devise par Gandhi, qui gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes.

    D'autres interprétations sont également connues ou possibles :

    • Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n'écoutent pas ce que l'on leur dit…
    • Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
    • Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n'en parlent pas…

    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires